21 Avantages du Demandeur d’Emploi [CARTE 2018]

Vous êtes sans travail en ce moment ? Ces choses là arrivent à tout le monde. Restez positif, car être demandeur d’emploi n’a pas que des mauvais côtés : les réductions pour les chômeurs, les avantages Pôle Emploi… Je vous dresse la liste de tout ce dont vous pouvez avoir le droit si vous êtes dans cette situation là et je vais vous donner toutes les infos sur la carte qui vous permet d’avoir ces réductions et ces avantages.

1. Pouvoir emprunter les transports gratuitement

L’avantage d’être au chômage, c’est avant tout de pouvoir obtenir des réductions. C’est par exemple le cas dans les transports publics partout en France. En fonction de là où vous habitez, ils seront gratuits ou bien à – 75%. Tout dépend de la politique menée par la région. Je vais vous donner 2 exemples : à Paris et à Lyon.

En région parisienne

Si vous habitez Paris ou l’Ile de France, sachez que le métro, les bus et le train sont gratuits pour vous dans la région, à condition d’y résider, de toucher l’ASS et d’être à la CMU-C, ce qui concerne quand même des millions de personnes.

Comment faire pour en bénéficier ?

C’est l’Agence Solidarité Transport qui s’occupe de cette gratuité. Un numéro de contact : 0800 948 999. On vous demandera 2 choses : vos attestations Pôle Emploi et CMU-C. Votre situation sera réexaminée tous les 3 mois.

BON À SAVOIR : si vous touchez l’ASS mais que vous n’êtes pas à la CMU-C

Les transports ne seront pas gratuits pour vous, mais à – 75% pour votre abonnement NAVIGO. Si vous préférez acheter des carnets, ils seront à moitié prix.

Pour en savoir plus sur les transports gratuits à Paris, lisez mon article spécial sur le sujet.

TCL: l’abonnement Faibles ressources en région lyonnaise

C’est l’autre grosse agglomération française. Un abonnement mensuel à 9,10 € /mois est proposé aux allocataires de Pôle Emploi. Cette tarification spéciale « solidarité » est possible si vous fournissez les pièces suivantes :

  • Une pièce d’identité.
  • Un justificatif de domicile (original).
  • Une photo d’identité (récente, de face, cadrée sur le visage dégagé et sur fond uni et clair).
  • Et 5 € pour la carte Técély (qui vous permet de charger votre abonnement chaque mois).

2. Obtenir des réductions pour prendre le train

Bizarrement, la SNCF n’a pas mis en place en grille tarifaire spécifique pour les chômeurs pour voyager dans tous le pays. Espérons que les choses changent rapidement.

Le billet de congé annuel

En attendant, en tant que demandeur d’emploi indemnisé, vous avez le droit, comme les salariés, au billet de congé annuel (rappelons qu’un chômeur a aussi le droit de prendre des vacances). Vous aurez entre 25 et 50% de réduction sur ce billet. Cette réduction est aussi valable pour votre conjoint et vos enfants de – de 21 ans s’ils voyagent en même temps que vous.

Où obtenir le formulaire de demande ?

Vous pouvez vous rendre à n’importe quel guichet de n’importe quelle gare pour le demander. Le formulaire à remplir devra l’être par votre conseiller Pôle Emploi. Vous devrez également fournir votre dernier avis Assedic.

SNCF les réductions pour les demandeurs d’emploi et les conditions d’utilisation

Des conditions sont fixées pour pouvoir bénéficier du billet dit de congé annuel :

  • Il faut rentrer dans les 61 jours après être parti.
  • La destination doit être supérieur à 200 kilomètres.
  • Le voyage ne doit pas s’effectuer intégralement à l’intérieur de l’Ile de France
  • La réduction est applicable sur les TGV (hors Thalys et Eurostar) et sur les places assises des Corail

Pour en savoir plus sur les avantages : sans revenus à quoi ai-je droit ?

Des billets de train à prix réduits pour les demandeurs d’emploi

Ce sont les régions qui font le job. Grâce à elles, se déplacer coûte moins cher. À chaque région sa carte de réduction pour voyager à moindre prix. Je vais vous donner quelques exemples ici, mais si votre région n’est pas listée pas de panique : il  y a surement une offre équivalente là où vous résidez.

  • En Alsace : Alsa+job, 75 % de réduction sur les trajets en TER.
  • En Bourgogne : chèque Bourgogne emploi, 80% de réduction sur les billets de train.
  • En Bretagne : Solidaire Actüel, 75% de réduction partout en Bretagne.
  • En Franche Comté : Solidari, 75% de réduction.
  • En Languedoc-Roussillon : ViaPlus, 75% de réduction.
  • En Limousin : Le chéquier vers l’emploi, une économie de 90 % sur le prix de votre billet.
  • En Lorraine : Pass emploi et Metrolor+, 75% de réduction

3. Aller au cinéma avec un tarif réduit

Voir un film, ça coûter cher, et ce n’est pas parce que vous ne travaillez pas que vous allez pouvoir aller plus souvent au cinéma vu les prix. Heureusement, certains géants du secteur ont bien compris le problème, et proposent des tarifs spéciaux. C’est notamment le cas dans les MK2, les cinémas Gaumont et UGC.

La place est pour l’instant à moins de 8 euros pour les demandeurs d’emploi (avec justificatif de situation). Vérifiez quand même les horaires où cette promotion s’applique avant de vous déplacer pour rien. Et sélectionnez vos films ! Ce n’est pas parce que c’est moins cher qu’il faut aller voir n’importe quoi !

Cet article peut aussi vous intéresser : fin de mois difficile: comment faire ?

4. Le théâtre à moindre coût

En voilà une autre bonne nouvelle ! Continuons un peu avec les loisirs. Ne pas avoir de travail ne veut pas dire qu’on doit cesser de profiter de la vie, même si on a moins d’argent pour cela. Tout comme les cinémas, les théâtre ont mis en place des tarifs réduits, et c’est tout à leur honneur.

Concernant Paris et les théâtres « publics », votre place vous coutera – de 20 € pour aller à la Comédie Française (les prix démarrent même à 7 €). Même chose au Châtelet et au théâtre de l’Odéon. Peu importe où vous habitez en France : votre théâtre fait sans doute les mêmes réductions. Renseignez-vous !

5. Pouvoir nager gratuitement

Ça fait longtemps que bon nombre de piscines en France proposent aux demandeurs d’emploi de pouvoir venir nager sans payer. Après tout, quoi de mieux pour retrouver du travail que d’être en pleine forme ! L’occasion pour vous de vous refaire une santé sans débourser un centime.

À Paris, les piscines sont gratuites si vous habitez dans la ville. Il vous faudra donc montrer patte blanche : un avis de situation ASSEDIC où est mentionné votre adresse. C’est la même chose dans la plupart des villes. Gardez donc toujours votre avis de situation dans votre poche.

6. Pouvoir aller se cultiver au musée

Tout comme les piscines, les musées parisiens sont gratuits pour les chômeurs. Dans les autres villes françaises aussi. N’oubliez pas votre justificatif d’identité et de situation avant de faire la queue. Mais l’avantage, si vous êtes demandeur d’emploi, c’est que vous allez pouvoir aller voir les expositions à des heures où il n’y a personne. Fini les longues attentes du dimanche matin !

7. Lire sans payer dans les bibliothèques

Les bibliothèques et les médiathèques sont en principe payantes en France. Ce n’est pas grand chose, mais sur un petit budget, ça peut se révéler problématique.

Dans toutes les grandes villes comme Rennes ou Bordeaux, l’inscription sera gratuite pour vous. Dans d’autres, comme Nantes et Toulouse, on vous proposera un tarif réduit. Je ne peux pas malheureusement lister toutes les villes françaises ici. À vous demener votre petite enquête. Comment ? En vous déplaçant pardi !

8. Les avantages de la carte pour les demandeurs d’emploi

Elle est bien pratique pour vous permettre de passer les contrôles et d’obtenir ce à quoi vous avez le droit. Cette carte est rose, et comprend les principales informations qui justifient que vous demandiez une réduction ou la gratuité si elle s’applique.

Qu’y retrouvez-vous comme information ?

  • Prénom,
  • nom,
  • adresse postale,
  • numéro d’identifiant à Pôle emploi,
  • date d’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi,
  • l’agence Pôle emploi de rattachement,
  • la date d’émission de la carte.

Attention : n’oubliez pas que cette carte n’est valable que 90 jours. Il faut la faire renouveler à chaque trimestre. Vous pouvez le faire directement sur la borne qui est dans votre agence Pôle Emploi. Pratique.

Obtenir son attestation d’inscription à Pôle Emploi par PDF

C’est le plus simple, en quelques clics. Pour cela, vous devez d’abord vous assurer d’avoir Acrobat Reader sur votre ordinateur. Ensuite, c’est un peu bête à dire, mais il faut que vous soyez déjà inscrit (composer le 3949 si vous avez oublié de vous inscrire).

Pour accéder à votre compte en ligne et imprimer votre attestation :

  1. Afficher le portail en ligne de Pôle Emploi.
  2. Presser le menu « connexion » pour choisir l’option « candidat ».
  3. Saisir son pseudonyme puis valider.
  4. Saisir son mot de passe puis approuver.
  5. Accéder à votre dossier de demandeur d’emploi.
  6. Choisir l’option « obtenir une attestation ».
  7. Choisir l’attestation souhaitée.

Si vous n’arrivez pas à passer ces différentes étapes (assez simples) alors vous n’allez pas avoir le choix : il vous faudra aller dans une agence Pôle Emploi pour apprendre à vous servir du site.

9. Faire garder vos enfants

Quand on cherche du travail, le problème de la garde des enfants se pose : comment honorer tous les rendez-vous d’entretiens quand on a des enfants en bas âge. Heureusement, Pôle Emploi a mis en place un service de garde si vous devez passer un entretien d’embauche ou allez en rendez-vous avec votre conseiller : MaCignogne.fr

Vous ne pouvez donc pas utiliser ce service pour n’importe quoi (ça serait trop beau). Chose importante : seuls les enfants de – de 4 ans sont concernés, et le service ne peut pas être utilisé + de 3 jours consécutifs. 

Accéder au service

Rendez-vous sur le site avec votre numéro de demandeur d’emploi et créez vous un compte. Le site vous proposera alors des crèches susceptibles d’accueillir votre enfant pour vous dépanner le temps de votre entretien.

Attention : la demande doit être faite au moins 3 jours avant votre rendez-vous. C’est un service qui n’est pas gratuit, mais si vous avez le droit à des aides de la CAF, il peut être fortement minoré. 

Les justificatifs qui vous seront demandés :

  • Pièce d’identité,
  • livret de famille,
  • carnet de santé de l’enfant,
  • numéro d’allocataire CAF,
  • justificatif de domicile,
  • justificatif prouvant l’absence pour recherche d’emploi.

10. Obtenir un crédit

Vous le savez sans doute autant que moi : l’argent est le nerf de la guerre. Sans travail, obtenir un crédit n’est pas facile (déjà qu’avec un emploi c’est difficile, alors sans, vous pensez bien). Heureusement, j’ai quelques pistes pour vous. Lisez les points 11, 12 et 13 à suivre.

J’ai déjà écris 2 articles sur le sujet, qui ont j’espère contribués à débloquer bien des situations financières :

11. Le micro crédit de l’ADIE

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit. C’est déjà un premier bon point. Par contre, c’est un petit crédit. La demande est réservée à ceux que les banques n’accueillent pas les bras ouverts. Vous vous reconnaissez dans ce portrait ? Alors bienvenu !

Cet argent va pouvoir vous dépanner, mais surtout vous permettre de créer votre entreprise. Si personne ne veut vous donner du travail, et bien pourquoi pas ne pas créer le votre ? On parle ici de micro finance, celle qui recrée le lien social.

Le montant du prêt

Si les micro crédits ne dépassent pas 3000 euros, le financement global peut, lui, sous couverts d’autres aides que l’ADIE va vous aider à avoir atteindre 10 000 euros. Ça commence à peser si vous avez un désir de devenir auto entrepreneur. Cette somme peut constituer votre mise de départ et vous aider à débloquer d’autres fonds.

Cette somme se décompose comme suit :

  • Un micro crédit pro : 6000 €
  • Le complément par un prêt d’honneur : 4000 €

12. Les micro crédits sociaux

Votre précarité est souvent signe de maux de tête. En tant que chômeur vous avez sans doute du mal à boucler vos fins de mois, et quand une urgence se présente, vous avez sans doute envie d’enfuit votre tête dans le sable.

N’en faites rien. Des associations comme la Croix Rouge ou le Secours Populaire peuvent vous aider à obtenir un petit crédit social à hauteur de 3000 euros, à condition que vous soyez en mesure de le rembourser, même par de petits montants chaque mois. Vous devez donc vous rapprocher des associations et des travailleurs sociaux pour trouver ce  micro crédit.

13. Le prêt d’honneur NACRE

Il s’agit ici d’un prêt d’honneur qui est réservé aux demandeurs d’emploi qui veulent monter leur boîte. Ainsi, si vous êtes dans ce cas là, vous pouvez vous adresser à votre conseiller qui vous expliquera les démarches à suivre. Aujourd’hui c’est un prêt. Il y a quelques années, c’était une subvention. Dommage que ce dispositif n’ait pas été conservé en l’état.

Concrètement, ce dispositif d’aide est aujourd’hui une avance remboursable en 60 mois et qui est de 10 000 euros. C’est un prêt sans intérêts comme il en existe peu. Attention : vous devez être inscrit comme demandeur d’emploi depuis au moins six mois pour pouvoir y prétendre.

Toutes les infos sur le prêt NACRE ici

14. Effacer vos dettes

Ce n’est pas strictement une aide réservée aux demandeurs d’emplois mais j’en parle car certains d’entre vous doivent en passer par là pour s’en sortir. Le surendettement, vous avez déjà entendu parlé ?

Pour être plus clair, si vous avez multiplié les crédits et que vous ne pouvez pas les rembourser, vous êtes en surendettement, et vous pouvez faire une demande de remise de dettes, ou d’effacement partiel ou global de celles-ci. La demande est à faire auprès de la Banque de France, et des associations comme CRESUS peuvent vous aider à monter votre dossier.

Si le sujet vous concerne, je vous invite à découvrir l’article complet sur le sujet ici.

15. La prime de Noel

En voilà une période de l’année qui n’est pas facile à passer quand on cherche un boulot. Difficile de se réjouir quand on n’a pas les moyens de faire plaisir à ses enfants. Heureusement, pour ceux qui bénéficient des minimas, Pôle Emploi octroie chaque année une prime de Noel. Plus exactement, elle provient de la CAF.

À ce sujet, je tiens d’ailleurs à désamorcer une polémique qui a fait le buzz sur le net : une fake news comme on dit maintenant. À lire : la prime CAF spéciale noel pour les musulmans existe-t-elle ?

16. Vous avez aussi droit à des vacances

C’est un autre bon plan pour les chômeurs. Les vacances sont un droit, et pas seulement pour les salariés. En tant qu’inscrit, vous avez le droit de prendre vos 5 semaines de vacances, à condition d’en informer d’abord votre conseiller pour ne pas qu’il vous raye des listes.

Concrètement, vous avez le droit de prendre 35 jours par an. Seul petit bémol : pas de chèques vacances à l’ordre du jour pour les chômeurs.

17. Vous pouvez trouver des financements pour vous former

Un demandeur d’emploi a « la chance » d’avoir les moyens financiers (diligentés par son conseiller) pour entamer une formation, qui va lui permettre de changer de voie, ou de se qualifier un peu plus dans la sienne pour retrouver du travail avec moins de difficultés. Cette aide s’intitule « l’allocation Emploi Formation »

Attention toutefois : toutes les formations ne sont pas éligibles à être prises en charge par l’organisme d’aide au retour à l’emploi. Ne vous engagez pas dans une formation sans en avoir d’abord parlé avec votre conseiller et d’avoir évoqué les possibilités de son financement.

18. Les aides de la CAF

J’en parle parce que bien souvent, quand on est au chômage, ces aides financières là sont précieuses pour pouvoir s’en sortir.

Qu’elles sont-elles ?

  • Le RSA
  • Le prêt pour acheter un véhicule (pour aller trouver du travail)
  • Le prêt d’honneur
  • L’aide pour l’achat d’électroménager

Je vous conseille d’en prendre connaissance avant d’aller voir votre CAF pour essayer de monter un dossier. Lisez l’article complet à ce sujet.

19. Passez votre permis de conduire B ou votre permis camion

On ne le sait pas forcément quand on s’inscrit à Pôle Emploi, mais passer son permis de conduire fait partie des formations qui sont envisageables, à condition que cela débouche sur un emploi.

Passer son permis devient donc une formation conventionnée comme une autre. Pour le permis poids lourd par exemple, il y a beaucoup d’offres de chauffeur-livreur qui ne sont pas pourvues, donc votre conseiller sera plus décidé à monter votre dossier s’il pense que vous pouvez réussir dans cette voie.

Comment vous faire financer

Tout va être dans votre capacité à convaincre votre conseiller, et des budgets qu’il reste à Pôle Emploi au moment de votre demande, car financer un permis poids lourds coûte. Pensez alors à formaliser votre demande en écrivant une belle lettre, où vous parlerez de votre expérience, de vos petits moyens financiers et des offres d’emplois auxquelles vous voulez répondre.

Soyez poli, patient mais aussi décidé et ferme.

20. Le tarif social du gaz

Là encore, ce n’est pas une aide qui n’est que pour les chômeurs, mais qui dépend de vos ressources. Si vous êtes chômeur de longue durée, vous avez des chances de rentrer dans le moule pour payer moins cher votre gaz.

Il s’agit d’une réduction forfaitaire annuelle qui va s’appliquer au tarif GDF. Si vous n’avez que le RSA ou que vous bénéficier de la CMU, vous êtes concerné. Ce sont vos conditions de ressources qui vont tout déclencher.

Comment l’obtenir ?

Vous n’avez rien à faire pour votre demande. C’est la CAF qui va directement contacter Gaz de France. Elle va faire la même chose avec EDF d’ailleurs pour vous faire bénéficier d’un tarif plus adapté à vos ressources.

L’article complet sur le TSS ici.

21. Bénéficier de l’aide des autres

Ce n’est pas votre carte de demandeur d’emploi qui vous donnera cet avantage. Mais si vous êtes au chômage, vous devez trouver des solutions pour joindre les deux bouts. Cela peut par exemple passer par des sites de dons entre particuliers, pour récupérer des meubles et même de l’argent.

Quels sont-ils ?

  • recup.net : dons de meubles.
  • donnons.org : même principe.
  • le-dindon.fr : on y trouve beaucoup de gens qui sont prêts à aider leur prochain
  • jedonnetout.com : pour les adeptes du recyclage.
  • donne.consoglobe.com : don d’objets.

Pour en savoir plus sur les dons, notamment sur les dons entre particuliers, vous pouvez lire mon article complet ici.

Voilà. J’espère vraiment que cet article vous a été utile. Si vous êtes demandeur d’emploi, il y a sûrement des choses que vous ne saviez pas. Dans tous les cas, si vous ne deviez retenir qu’une seule chose, c’est celle-ci : même au chômage, vous avez des droits, et il n’y a aucune honte à vous en servir.