Prêt NACRE 2017: l’aide à taux 0 pour les demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, jeunes ou femmes sans salaire…

prêt Nacre

Un auto entrepreneur nouvellement installé le sait : le prêt NACRE à taux 0 est important pour pouvoir lancer son activité, surtout si on vient de passer plusieurs mois à Pôle Emploi ou qu’on ne gagne chaque mois que le RSA ou quelque chose d’approchant. Pour les autres, l’aide NACRE (appelée autrefois EDEN, c’est assez drôle quand on sait que monter sa boîte n’a rien d’un paradis) reste un peu complexe, mais au moment de monter sa société, mieux vaut en comprendre toutes les subtilités pour ne pas passer à côté d’une aide financière importante quand on est un jeune créateur d’entreprise.




 

A qui est destiné le prêt à taux zéro NACRE ?


Tout le monde ne peut pas se revendiquer comme futur bénéficiaire de ce prêt sans intérêts. Les personnes concernées sont celles qui vont se lancer dans l’entreprenariat (en ayant plus de 50% des parts sociales), nous l’espérons avec succès, mais pas seulement.

Pour être éligible, il faut aussi toucher l’ASS ou le RSA, être demandeur d’emploi au moment du dépôt du dossier, ou bien être un ancien salarié qui décide de mettre la main à la patte et de reprendre son entreprise. Bref vos l’avez compris, ce prêt bien commode n’est pas pour tout le monde, et c’est bien dommage.

Notre conseil : avant de vous adresser à votre interlocuteur pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide, mieux vaut déjà avoir un projet bien établi : écrit, avec des chiffres, idéalement un business plan, un plan de financement et de trésorerie + une étude de marché, même succincte.




 

Que peut apporter NACRE à votre entreprise ?


Ce n’est pas seulement un coup de pouce financier, même si pour beaucoup c’est la phase la plus importante. Ne négligez pas l’intervention de l’organisme en amont, qui va vous permettre de définir précisément votre projet d’entreprise (création ou reprise, même combat). Sur ce sujet là, mieux vaut être précis, surtout si un emploi, le votre, est à la clé de la réussite du montage.

Cette aide pour passer du rêve à la réalité passe par une étude de marché complète et solide, un business plan au plus proche de la réalité, un montage financier réalisable en fonction de vos fonds propres et des financements possibles. 

Une fois le dossier bien établi, avec tous les détails financiers sur les 3 prochaines années précisées, viendra le temps du prêt à taux zéro, nous y reviendrons en détail un peu plus tard dans notre explication.




 

Après la création

Ca y est, l’entreprise est lancé, elle tourne, peut-être pas encore à plein régime mais elle génère du chiffre d’affaire, c’est ce qui est important. Votre conseiller nacre ne vous laissera pas tomber et suivra comment les choses se passent, en vous proposant ses conseils si vous rencontrez quelques difficultés au démarrage.

Les premiers mois d’une entreprise peuvent en effet se révéler difficiles, et assez loin des prévisions faites lors de l’étude du projet. La réalité est parfois différente de ce qui a été prévu sur le papier, raison pour laquelle il y a souvent de petits détails à ajuster pour pouvoir tourner à plein régime. Cette aide au démarrage peut s’étaler jusqu’à 3 ans.

Que faire si votre prêt NACRE est refusé ?


Ce n’est pas parce que vous réunissez toutes les conditions et que vous êtes un demandeur d’emploi sans ressources que le prêt va être automatiquement accordé. Le projet, tout comme son porteur est étudié à la loupe. Sa faisabilité est primordial.

Pour savoir si une entreprise à la chance de perdurer, il faut prendre en compte l’idée, sa possibilité d’application dans un environnement donné, et le parcours du créateur, qui doit avoir les possibilités techniques de mettre en oeuvre ce vers quoi il s’engage.

crédit Nacre

Si vous réunissez toutes ces conditions, il y a fort à parier que vous allez décrocher la timbale et pouvoir vous servir de l’argent NACRE pour commencer à passer aux choses sérieuses. Attention : un financement de projet réussi doit mêler plusieurs sources d’approvisionnements d’argent.

Un apport personnel est recommandé, tout comme l’obtention d’un prêt bancaire. Il faut considérer le prêt à taux 0 comme un apport en trésorerie de plus, et non pas comme l’unique source de financement au démarrage.

  • Règle spéciale prêt CAF
    Règle spéciale prêt CAF

Important : la demande se fait en amont, avant de s’être immatriculé au registre des métiers.

Enfin, prenez conscience qu’il ne s’agit pas d’une aide systématique,

automatique, et qu’il ne suffit pas d’avoir de petits revenus pour en bénéficier.

Le prêt : une aide financière à taux 0


Même si elle est la bienvenue, ce n’est pas non plus l’eldorado dont on rêve étant enfant. Il est ainsi possible d’obtenir la somme de huit milles euros, qu’il faudra être capable de rembourser sur les cinq prochaines années (au pire). 

Rappelons qu’il s’agit d’un prêt personnel, et non d’un crédit consentie à votre entreprise. A ce titre, tous les remboursements s’effectueront via le compte bancaire perso de l’entrepreneur, charge à l’entreprise de rembourser le compte courant de l’associé. Si la société fait faillite avant la fin du remboursement, ce qui peut arriver, il faudra quand même continuer à rembourser jusqu’à solder complètement sa dette.

Le déblocage

debloquer-largentPour pouvoir la débloquer, il faudra réussir à décrocher simultanément un prêt bancaire du même montant (au minimum) avec une durée de remboursement équivalente. Pesez à solliciter ce dernier en premier, les choses se faisant dans cet ordre là. Bref, vous l’aurez compris, c’est pas gagné, et il va falloir retrousser ses manches.

Toutes les infos nécessaires sont disponibles à la DDTE de votre département : conditions d’éligibilité, de versement… N’hésitez pas à aller y faire  un tour (attention aux horaires d’ouverture) pour prendre toutes les infos nécessaires. Les CCI sont également complétantes pour vous donner les infos nécessaires. Des conseillers peuvent vous suivre et vous conseiller pour maximiser vos chances d’obtenir le prêt NACRE. Votre conseiller Pôle Emploi doit aussi être en mesure de vous renseigner sur le sujet, en principe (ils n’ont pas hélas, tous le même niveau de compétence).

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur sur NACRE sans jamais avoir osé le demander


Les questions sont faites pour être posées. Nous espérons que les éclaircissements à suivre vous donneront les réponses que vous attendez.

Se faire prêter de l’argent, c’est aussi s’engager

NACRE, ce sont des droits et des devoirs. Ainsi, faire partie du processus, c’est accepter de se faire accompagner tout au long du projet par un opérateur conventionné. Cela suppose d’avoir avec lui des réunions, et de lui donner les documents dont il peut avoir besoin pour juger de la bonne marche du projet.

Car la création d’entreprise est un processus assez long, qui nécessite de passer différentes étapes  : description de son projet en détail, business plan, plan de trésorerie, plan de financement, étude de marché, étude de concurrence… L’aide d’un professionnel pour valider ces étapes ne peut tirer le créateur que par le haut.

Une aide gratuite

Sans passer par NACRE, obtenir de tels conseils couterait cher. Hors, dans ce cas présent, c’est l’état qui finance. Ainsi, tout le monde part sur le même pied d’égalité, qu’on ait beaucoup d’argent ou non pour se lancer. Créer une entreprise est ouvert à tous, à condition de se retrousser les manches et d’oublier les 35 heures…


Cet article pourrait également vous intéresser : contacter son conseiller Pôle Emploi pour en savoir plus.


Attention : si le projet, de part sa nature, nécessite des expertises plus poussées, par des spécialistes, il se peut que ces conseils là doivent être financés pour 1/4 de la somme par le créateur s’il n’est pas bénéficiaire des minima sociaux.

Parce que le temps c’est de l’argent

Ce n’est pas un accompagnement pour toute la vie, même si en soi, l’entreprise en aurait bien besoin. Il y a donc des délais à respecter, avec des objectifs à remplir. Le parcours NACRE ne peut pas aller au delà de 3 ans.

Pour ceux qui demandent l’aide a posteriori, c’est à dire après la création, il est possible de sauter les premières étapes, et d’aller en phase 3, celle qui correspond au développement.

Trouver des financements pour créer son entreprise

financement-2017C’est une grosse partie du travail. Qu’on est une fortune personnelle ou non, il n’est pas recommandé de l’utiliser pour monter son projet. S’il tient la route, il faut convaincre et trouver l’argent ailleurs que dans ses propres caisses. L’ACCRE permet ainsi l’exonération de charges sociales et le PCE d’avoir les premiers fonds avant d’aller voir les banques.

NACRE fait partir de ces aides qui trouvent naturellement leur place dans les montages financiers. Ceux qui ont un peu de bouteille se souviennent peut-être de son ancêtre, appelée EDEN, qui avait tout du paradis. A cette manne s’ajoutait celle des chéquiers conseils.

Les aides financières

Ce sont elles que les futurs chefs d’entreprise préfèrent, car sans argent, impossible de se lancer. Les porteurs de projet qui décrochent NACRE se voient ainsi titulaires d’un prêt à taux 0 de 8000 euros au maximum qu’il faudra rembourser sous 5 ans.

Mais ce n’est pas la seule bonne nouvelle du dispositif. L’autre, c’est l’offre de prêt bancaire allant avec.

Bon à savoir : obtenir un prêt à taux zéro dans le cadre de ce processus n’exclue pas d’en décrocher d’autres, via les plateformes d’aides aux créateurs pouvant exister sur tout le territoire.


A consulter : les frais bancaires, comment en payer moins.


Le cas particulier de l’auto-entrepreneur

Se lancer en auto entreprise, c’est bien souvent devoir se passer des avantages réservés à ceux qui se lancent en société. Mais pour une fois, le régime micro ne créé pas de différence entre les uns et les autres, puisque cela n’empêche pas de pouvoir bénéficier de NACRE, à condition de remplir les conditions pour cela.

Les différentes étapes : rappel


aide nacre

Pour synthétiser ce qui a été dis précédemment, voici comment les choses devraient se passer, dans l’ordre :

  • Mise à l’écrit du projet pro : être prêt à se lancer, et non pas seulement à réfléchir.
  • Tour de table des apports possibles : ébauche d’un plan de financement.
  • Dépôt du dossier Nacre : rencontre avec un opérateur ( conventionné par la Caisse des Dépôts) pour vérifier la faisabilité du projet ainsi que la possibilité d’avoir le prêt à taux 0 (personne au chômage, en difficulté d’insertion, touchant le RSA, jeune, sénior…). Cette étape est gratuite après la signature d’un contrat reprenant les obligations des deux parties.
  • Plan de financement définitif : toutes ces étapes ne doivent pas prendre plus d’un semestre, afin de rester dans une bonne dynamique.
  • Présentation du dossier de financement à une banque pour obtenir un prêt pro, avec l’aide et le suivi de votre référent NACRE.
  • Une fois le prêt obtenu, déblocage des fonds et virement sur le compte courant de l’entreprise (après sa création définitive bien évidemment).
  • Accompagnement après la création.
  • A LIRE
    A LIRE

Notre avis : toutes les aides sont bonnes à prendre, alors pour ceux qui entrent dans les clous, pourquoi ne pas tenter de monter un dossier. On peut juste regretter que contrairement au dispositif EDEN, il s’agisse ici d’un prêt remboursable et non d’une subvention comme cela fût le cas il y a quelques années.