Micro-assurance en France et dans le monde : l’Adie et la Fondation Grameen Crédit Agricole

assurance pour micro entrepreneur

Tout le monde ou presque commence à savoir ce qu’est le micro crédit, qu’il s’agisse d’emprunter une petite somme en France, ou de faire un prêt quand on est un paysan du tiers monde. Mais qu’en est-il des assurances professionnelles ? En effet, le micro-entrepreneur qui a trouvé de quoi financer le lancement de son activité doit aussi l’assurer, et on sait qu’en la matière, les prix sont prohibitifs. Existe-t-il une micro-assurance en France (ou à l’étranger) pour aller de paire avec le micro-crédit ?




 

Les aides de l’ADIE pour micro-entrepreneur


Voici une association qui ne mâche pas ses efforts pour permettre aux demandeurs d’emplois de créer leur entreprise. En plus des microcrédits et des aides à la création, l’ADIE  est partenaire des assurances de la Macif et d’Axa, pour permettre à une petite entreprise de s’assurer à moindre coût et d’avoir un tarif convenable pouvant s’adapter au démarrage d’une activité, pas toujours facile à rentabiliser dans les débuts.

Quels sont les contrats de micro assurance proposés ?

On peut être tentés de s’assurer au minimum, et de ne souscrire qu’à la responsabilité civile, permettant de couvrir les dommages résultant de son activité pro. Une assurance tournant autour de 120 euros par an.

Pour le petit entrepreneur qui travaille à la maison, il est possible d’y ajouter les risques liés au vol ainsi qu’une assurance en cas de maladie, pour compenser le CA non réalisé pendant un arrêt de travail. Comptez 200 euros par an.

Travailler dans un local est plus contraignant, à partir du moment où on reçoit du public. Il faut commencer par assurer le local, qu’il s’agisse ou non d’une boutique contre le vol, mais aussi les incendies et les dégâts des eaux. Ensuite, si il arrive quelque chose à un client à l’intérieur de la boutique, il faut que l’assurance couvre tout ce qui puisse en résulter. On monte un peu dans les prix, avec un forfait à partir de 300 euros par an.

Reste la question du véhicule professionnel.  On ne peut rouler sans être assuré, et l’être ben. Pas de micro tarif ici, tout va dépendre de son bonus ou de son malus.




 

Comment obtenir une micro-assurance ?

Il suffit de contacter son conseiller ADIE, avec qui on a déjà tissé une relation en cas de demande d’un microcrédit.

La micro-assurance agricole : Grameen Crédit Agricole


La fondation Grameen a tissé un partenariat avec la banque du Crédit Agricole, pour permettre aux familles à faible revenu avec une activité de bénéficier de la micro-assurance. Rappelons que la Grameen Bank est à l’origine du micro-crédit, et de sa distribution aux paysans ayant besoin d’un petit prêt pour ne pas emprunter à des taux d’usures, auxquels ils étaient habitués dans le passé.




 

Qu’est-ce que la micro assurance version fondation Grameen-Crédit Agricole

C’est une protection pour l’emprunteur, ou qu’il se trouve dans le monde, à partir du moment où il a fait un microcrédit via la fondation. Cette assurance va permettre de rassurer le banquier, et ainsi d’emprunter un peu plus si besoin, puisque les risques sont couverts (pour le remboursement du prêt et pour l’outil de travail).

Les pauvres peuvent donc s’assurer, et les paysans peuvent s’assurer sur leurs récoltes, nécessaire en cas de risque naturel auxquelles sont fréquemment soumises de nombreuses régions dans le monde. En cas de perte de récolte, une indemnisation est prévue par l’assurance. La microassurance agricole, ça fonctionne, et il fallait y penser.

Avoir une assurance qui permet de se prémunir contre les risques, c’est la possibilité pour le petit entrepreneur de ne pas voir son activité remise en cause en cas de sinistre.

  • BESOIN DE FAIRE UN MICRO CREDIT
    BESOIN DE FAIRE UN MICRO CREDIT