Aide pour payer les factures (tarif social 2017) : gaz, eau, électricité, téléphone et internet

help

L’état qui aide les plus pauvres à payer les factures, ce n’est pas courant, et c’est pourtant une possibilité en France. Les aides financières visent surtout à alléger la facture énergétique des foyers et à leur permettre de rester connecté avec leur entourage, malgré des difficultés financières évidentes. Les factures allégées sont celles de première nécessité : EDF-GDF, l’eau, et les opérateurs téléphoniques et web.




Aides financières pour payer ses factures d’électricité: le tarif électrique social de première nécessité


L’aide pour le paiement des factures d’électricité intervient à deux niveaux : un abonnement réduit, et un coût moindre pour les premiers kw consommés. Pour bénéficier des tarifs sociaux gaz et électricité, il ne faut pas dépasser le plafond de ressources appliqué pour la CMU, à savoir 7934 euros pour une personne seule et 11 902 euros pour un couple.

Ce n’est pas à la personne en situation difficile de faire la demande d’électricité sociale. Le tarif social de l’électricité est accordé automatiquement par EDF dès lors que l’on soit inscrit sur la liste communiquée aux fournisseurs d’énergie par la CPAM. La décote s’applique sur 1 an, renouvelable chaque année en fonction de l’évolution de ses ressources. Ce tarif électrique de première nécessité est cumulable avec les autres aides financières à suivre.

L’aide est aussi valable pour payer sa facture de chauffage

Avec l’arrivée de l’hiver, la consommation d’électricité ou de gaz augmente fortement, selon les moyens avec lesquels notre appartement est chauffé. Pour faire face à la surconsommation, vitale en cas de forte baisse des températures, le tarif négocié s’applique aussi.




 

Aides financières pour payer des factures de gaz: le tarif social de solidarité


Le tarif social de solidarité est une aide pour payer le gaz, ce qui permet de compenser sa hausse constante ces dernières années. Le versement de la réduction s’applique différemment en fonction de son contrat. Ainsi, les titulaires d’un contrat individuel verront leur facture de gaz déduite directement chez le fournisseur. Pour ceux qui sont au gaz collectif, ils recevront un chèque chaque mois. A noter que l’offre est valable sans distinction du fournisseur, il est donc toujours possible de faire jouer la concurrence.

  • A noter
    A noter

gratuité de la mise en service pour les titulaires d’un contrat gaz individuel,

qui s’ajoute à l’aide pour payer sa facture de chauffage.




 

Le tarif social du gaz

  • 156 euros chaque année pour un contrat individuel et une consommation équivalente à celle d’une famille de quatre personnes.
  • 118 euros par an pour un contrat collectif

Le tarif social du gaz mérite d’être étudier en détails, car le montant de la réduction en vaut la chandelle pour ceux qui vont pouvoir en bénéficier. On l’appelle le TSS, alias le tarif spécial de solidarité. Il est valable uniquement pour la résidence principale (le contraire serait mal vu) et permet de faire des économies sur sa facture de gaz. La réduction, si elle s’applique, est forfaitaire, et peut être reconduite chaque année. D’autres avantages spécifiques viennent compléter ce dispositif : ouverture du contrat non payante, et déplacement du technicien GDF (ou d’un organisme concurrent) non facturé ou presque pour celui qui s’est vu couper sa fourniture de gaz.

Pour toucher le TSS en 2017, il faut déjà être bénéficiaire de la CMU C ou de l’ACS, ou bien encore avoir un revenu fiscal de référence en dessous de 2175 euros. C’est un peu plus pour les DOM : 2 420,78 €. En principe, il n’y a rien à faire pour y avoir droit, ce sont les organismes sociaux qui se chargent des démarches. Quel que soit votre fournisseur de gaz, si vous rentrez dans les critères, il vous fournira une attestation. Bonne nouvelle : possibilité d’avoir la même chose du côté de l’électricité (le TPN) et de cumuler les deux tarifs avantageux. Même chose pour le FSL, le fonds de solidarité pour le logement permettant de régler les factures en attente.

Aides financières pour payer ses factures de téléphone


Ne pas avoir l’impression d’être coupé du monde quand on ne peut plus payer sa facture de téléphone fixe est important, et cela peut permettre de se réinsérer plus facilement malgré de grosses difficultés économiques. Si on connaît plus facilement les tarifs sociaux de l’électricité, les aides sociales téléphonie sont moins connues.

Un abonnement moins cher

La moitié de l’abonnement annuel de son téléphone fixe (résidence principale) peut être remboursé. Pour informations, un abonnement annuel chez France Telecom coûte plein tarif 192 euros. La demande se fait avec l’aide de la CAF, à qui on adresse son dossier. La CAF va entrer directement en contact avec votre opérateur téléphonique. L’aide financière téléphone est prise en charge pendant 1 an, et il faudra refaire le dossier chaque année si on veut un renouvellement de l’offre.

Aide pour payer ses factures en retard

Se faire couper le téléphone arrive vite quand on a pas régler sa dernière facture. C’est pourquoi il est possible de saisir le conseil général de son département quand on rencontre ce genre de difficultés. Il est notamment important de pouvoir continuer à composer les numéros d’urgence. Le département va donc prendre en charge les factures non réglées d’abonnement pour le permettre.

Aides financières pour payer ses factures d’eau


 Ne plus pouvoir payer ses factures d’eau, cela veut-il dire que l’eau va être coupée ? Pour éviter cela, ne pas hésiter à demander une aide financière pour payer sa facture d’eau. L’aide sera double : un maintien de l’approvisionnement, et un règlement des arrières. Il n’y a pas de ressources minimales pour en bénéficier, il faut pouvoir justifier de difficultés importantes, ce qui peut arriver à tout le monde. Il est possible de s’adresser à sa caf, ou au service d’aide social du conseil générale. Quand l’eau est payée de façon collective (dans un immeuble par exemple) il est aussi possible de déposer une telle demande. Le tarif social de l’eau 2013 devrait permettre de prendre en charge une partie de la consommation des plus démunis, la tarification sociale de l’eau étant appelée à évoluer.

Tarif social internet

De nos jours, on ne peut plus se passer du wifi, et cela même si on a de petits revenus. Un appartement sans Internet est un véritable cauchemar pour adolescents. Tout le monde doit donc y avoir accès, ainsi qu’au téléphone portable, se dernier étant indispensable pour retrouver du travail par exemple. Pour les plus pauvres, des forfaits à moindre coût existent, il faut juste savoir les débusquer : on parlera alors de service universel, ou bien de tarif social. Là encore, c’est le niveau de revenu qui va entrer en ligne de compte, ainsi qu’un handicap éventuel. Ceux qui touchent le RSA, l’ASS, l’AAH vont entrer facilement dans les critères retenus.

Là encore, ce sont les organismes sociaux qui font la plus grande partie du travail. Surveillez votre boîte aux lettres. Si vous êtes bénéficiaire, vous recevrez en principe une attestation à remplir et à transmettre à votre fournisseur Internet, de la part de Pôle Emploi, de la CAF, ou d’un autre organisme dont vous dépendez. Au bout du tunnel, une réduction importante sur la facture. Tout étant bon à prendre, cela serait dommage de s’en priver.

Les offres de réductions des opérateurs

Les tarifs sociaux ne sont pas les mêmes partout, et cela devrait encore évoluer en 2017. Orange fait ainsi un gros effort avec son tarif à 23 euros (ou 20 pour qui a déjà la livebox). Attention : la télé n’est pas comprise dans le package. Ce prix spécial sera appliqué contre la preuve qu’on touche bien le RSA. Possibilité de souscrire également à un forfait bloqué de téléphone pour 10€ par mois.

SFR, lui, s’est carrément associé à l’association Emmaüs pour permettre aux plus pauvres de rester eux aussi connectés. Les clients de l’opérateur peuvent d’ailleurs participer à l’opération en versant 1 € en plus de leur facture chaque mois. Cette téléphonie dite low cost permet d’obtenir de meilleurs prix, ou de téléphoner plus longtemps pour la même somme.

Bouygues et Free ont également des offres de ce type. Se renseigner directement en boutique. Free à ouvert la voie pour les titulaires du RSA afin de leur permettre de bénéficier d’un tarif social Internet, et tous les opérateurs s’y sont mis, une bonne façon de contribuer à l’effort collectif. Le tarif social pour Internet bénéficie à ceux qui touchent le revenu de solidarité active. Il est donc possible d’avoir chez soi l’accès web haut débit + les communications fixes illimitées, pour un tarif bien moindre que celui payé par le grand public. A ces tarifs s’ajoute l’absence de caution, et des frais de mise en service gratuits, le tout sans engagement de durée. Les français modestes peuvent ainsi continuer à chercher du travail de chez eux, et téléphoner directement aux offres d’emplois, sans être obligés de se rendre constamment à leur pôle emploi.

  • Les aides sociales de la CAF
    Les aides sociales de la CAF