Crédit à l’étranger pour FICP interdit bancaire: faire un prêt dans une banque étrangère (Suisse, Belgique, Luxembourg, Andorre)

Emprunter de l’argent hors de France peut être une solution de secours lorsqu’on est FICP ou interdit bancaire. Selon votre situation et vos capacités de remboursement, un crédit pour FICP à l’étranger ne sera pas difficile à obtenir. Je vous dis comment faire et dans quels pays aller.

Où trouver une banque étrangère pour interdit bancaire ?

Si vous cherchez un prêt à l’étranger pour FICP, sachez que les pays n’appliquent pas la même politique fiscale en matière d’emprunt.

Je vous recommande les pays de l’Union Européenne. Ils offrent la garantie d’un prêt solide. Faites jouer la concurrence sur les taux d’emprunts comme le font les frontaliers suisses ou belges.

Comment emprunter à l’étranger quand on est FICP ? Je vous dis tout dans cet autre article.

Faire un prêt à Malte

Cashper est la marque d’une banque située à Malte. Elle est ouverte aux interdit bancaires français pour faire des prêts en ligne entre 50 et 1000 € sur une durée de remboursement très rapide (15 jours ou 1 mois).

En savoir plus sur l’offre Cashper

Faire un crédit au Luxembourg

Quand on habite l’Alsace ou la Lorraine, aller au Luxembourg pour ouvrir un compte en banque est chose courante. De nombreux habitants de la région de Metz vont quotidiennement au Grand Duché pour travailler.

De là à faire un crédit, il n’y a qu’un pas. Le Luxembourg, par sa technologie et l’innovation de ses banques permet d’obtenir un prêt à l’étranger en ligne.

Le crédit carte Zero d’Advanzia Bank

La banque est située au Luxembourg. Elle met à votre disposition une carte Mastercard Gold gratuite + un crédit renouvelable rapide.

Vous n’aurez pas de cotisation annuelle à payer pour la carte.Vous pouvez faire votre crédit à la consommation sans changer de banque et sans justifier sa finalité. Une fois le prêt accordé, l’argent est rapidement mis à disposition par Advanzia Bank.

Demandez votre Carte Zero gratuite ici

Faire un prêt en Andorre

La principauté d’Andorre vit au rythme de ses détaxes et à celui des français qui passent régulièrement la frontière pour aller faire le plein de produits à des conditions attractives.

Ce que l’on sait moins, c’est qu’Andorre a sur son sol la plupart des grandes banques européennes, largement de quoi trouver un partenaire financier même si on est fiché Banque De France. Espérons que les taux d’intérêts continueront à tendre vers le bas.

Emprunter en Belgique

Nos voisins belges ne sont qu’à une encablure de TGV, et un séjour à Bruxelles ou à Bruges peut-être l’occasion de comparer les taux des banques de Belgique avec ceux des banques françaises.

Un interdit bancaire français peut tout à fait se rendre en Belgique pour monter son dossier de prêt, même quand il s’agit de grosses sommes, pour un crédit immobilier par exemple.

Faire un prêt dans une banque Suisse

La Suisse fait tout pour continuer à attirer les capitaux étrangers, et cela fonctionne, même si les taux d’intérêts des comptes épargnes sont plus bas que les livrets d’épargne en France. Elle s’adresse à une clientèle triée sur le volet.

Rien ne s’oppose à un crédit. Il faudra être capable de mettre sur la balance les cautions nécessaires selon la somme empruntée. Les banques suisses avant d’ouvrir un compte demandent des dépôts à la hauteur des ambitions de la banque.

Est-on fiché dans les autres pays quand on est FICP en France ?

Le fichage Banque de France en Europe n’existe pas

Le fichier FCC de la Banque de France qui concerne les interdictions d’émettre des chèques suite à des incidents de paiement, et le fichier FICP, qui concerne les soucis de remboursement de crédit ne sont valables qu’en France !

Les portes du crédit vous sont ouvertes

Une banque située à l’étranger n’a pas accès aux données de la Banque De France. Si vous êtes fiché FICP en France vous le serez uniquement à l’intérieur des frontières du pays.

Mais laissez-moi d’abord vous mettre en garde avant de chercher votre banque étrangère.

Maîtriser vos pulsions

2 règles à respecter :

1. Il ne faut jamais emprunter à un particulier qui se trouve à l’étranger

Cette règle est surtout valable si l’offre de prêt a été trouvée sur une petite annonce.

Les arnaques se développent en particulier envers ceux qui rencontrent des difficultés financières, c’est paradoxal.

2. Est-ce une bonne idée de faire un nouveau crédit ?

Posez-vous la question. Le surendettement n’est pas une situation enviable.

Nous conseillons fortement à tous ceux qui sont interdits bancaires en France de commencer par régulariser leur situation dans leur pays d’origine, avant de chercher à cumuler les crédits et de s’engager dans d’autres emprunts à l’étranger.

La situation particulière des frontaliers

Être frontalier est un avantage quand on est fiché Banque De France ou inscrit sur un fichier FICP.

L’avantage prend tout son sens pour les Français qui travaillent de l’autre côté de la frontière, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg ou en Espagne.

Des clients qui sont aimés par les banques

Elles ont l’habitude de mettre à la disposition des frontaliers de solutions de crédit souvent attractives et bien meilleures que celles qu’il est possible de trouver à l’intérieur de ses propres frontières.

Le rachat de crédit par une banque étrangère

Restructurer son crédit va permettre d’alléger ses mensualités, et donc de pouvoir respirer à nouveau, en cas de risque de surendettement.

Le rachat de crédit transforme la multitude d’organismes à qui on doit de l’argent en un seul. Il va centraliser tous les prêts après les avoir rachetés.

Pourquoi faire racheter ses crédits ?

Une telle démarche permettra de faire baisser ce qu’on doit rembourser chaque mois.

Toutefois, comme dans toute opération financière, celle-ci à un coût, souvent important en fonction de l’intermédiaire et la formule choisi. La durée de remboursement sera donc allongée en cas de rachat de crédit.

Et pourquoi choisir l’étranger pour le faire ?

Il peut être tentant de s’adresser à une banque étrangère pour son rachat de crédit.

Toutefois, si celle-ci est implantée en France et que la demande de crédit est faite sur le sol français, les fichiers d’interdictions bancaires ainsi que le fichier informatif FICP seront automatiquement consultés. Il y a donc de fortes chances que l’emprunt ne passe pas.

Faire un prêt immobilier à l’étranger

Avant de souscrire un prêt immobilier à l’étranger, il est important de s’assurer du sérieux de la banque choisie.

Le consommateur doit avant tout chercher à se protéger, les sommes en jeu étant trop importantes pour prendre un tel prêt à la légère. L’offre de prêt doit être accompagnée d’une fiche européenne standardisée pour être protégé par un contrat.

La souscription d’un prêt dans un autre pays pour acheter sa résidence principale peut se révéler intéressante, surtout si le taux annoncé par la banque est inférieur à ceux des banques françaises.

La fiscalité de l’immobilier

Même si le crédit est souscrit à l’étranger, mieux vaut passer par un notaire français pour l’achat du bien, à condition que celui-ci se trouve en France.

Les avantages français, eux, sont restreints et même inexistants.

Le PTZ

Concernant les avantages, emprunter de l’argent en Belgique ou en Espagne n’ouvrira pas les droits au prêt à taux zéro.

Le PEL

Même chose pour le Plan d’Épargne Logement et le CEL (compte épargne logement). Les avantages fiscaux seront perdu si vous empruntez à l’étranger.

Faites bien vos calculs avant de vous décider pour l’une ou l’autre des formules.

Les courtiers pour un crédit à l’étranger

Pour trouver le meilleur taux immobilier possible, pourquoi ne pas s’adresser à un courtier ? Ceux-ci sont souvent bien implantés dans le pays où ils exercent, et en connaissent les subtilités.

Les solutions FICP sont souvent mis en avant par ces courtiers qui ont l’habitude de voir les interdits bancaires et les fiché Banque De France débarquer de l’étranger afin de réussir à emprunter de l’argent à une banque.

Être interdit bancaire en Belgique

La Banque de France a son équivalent en Belgique, il s’agit de la BNB. Alors, comment faire un prêt pour personne fichée à la  Banque Nationale de Belgique ?

Qu’est-ce-que cela entraîne ?

Être fiché à la Banque Nationale de Belgique entraînera forcément une délocalisation des crédits si on a un besoin urgent d’argent.

En effet, le fichage BNB implique qu’il n’est plus possible d’emprunter de l’argent en Belgique tant que l’inscription sur un fichier de contentieux perdure.

Même fiché, il est donc envisageable de trouver une solution en se tournant vers l’étranger.

Tout dépend de votre situation

Ainsi, pour une réserve d’argent pour interdit bancaire en Belgique, il est possible en ouvrant un compte à l’étranger d’obtenir de petits crédits.

Toutefois, ceux-ci ne seront accordés qu’avec des justificatifs de domicile, ainsi que des bulletins de salaires (pour les sommes dépassant les 1500 €).

L’importance de pouvoir rembourser

S’il n’est pas nécessaire de justifier la dépense qui va être faite avec cet argent, il faudra prouver sa capacité de remboursement. Pour un FICP belge, c’est différent.

En effet, des incidents lors du remboursement d’un crédit n’impliquent pas forcément qu’aucune banque ne voudra prêter de l’argent et qu’il ne sera pas possible de trouver un organisme de crédit pour FICP en Belgique (même chose en Suisse).


À LIRE AUSSI


Si on se retrouve interdit bancaire du jour au lendemain, c’est que les soucis financiers sont importants. On ne devient pas FICP sur un coup de dé. Alors l’étranger pour arranger les choses, oui, pourquoi pas. Mais cela ne doit pas vous enfoncer encore plus la tête sous l’eau.