Formation professionnelle : les prêts et aides au financement

formation pro

La formation professionnelle permet d’être presque immédiatement opérationnel dans un nouvel emploi, et à ce titre, elle est privilégiée par les entreprises lors d’un éventuel recrutement. Problème, se former a un coût, souvent important, et tout le monde n’a pas forcement les moyens de mettre la main à la poche pour cela. Heureusement, il est possible de faire un prêt pour se former, ou de bénéficier d’aides au financement selon sa situation.




 

Financer un MBA


Avec un MBA en poche, c’est souvent des perspectives de grandes carrières professionnelles qui s’ouvrent. Problème, les frais d’inscription sont démesurés, d’autant plus que selon la spécialisation choisie, il faudra sûrement voyager loin pour y faire ses études, aux Etats-Unis par exemple. Si du côté de nos voisins américains les familles économisent toute leur vie pour les études de leurs enfants, la démarche est plus rare en France, les français étant habitués à l’éducation gratuite, et au moment où arrive la facture, il est presque impossible de payer les 50 000 euros demandés pour une inscription en MBA (exemple).

Comment trouver l’argent pour entrer en MBA

Avant de penser à faire un prêt ou à trouver une aide sociale, il faudra essayer de décrocher une bourse d’étude. Au choix : faire une demande en France, ou tenter d’en décrocher une dans le pays du MBA. Par contre, pas de surprise avec les bourses d’études réservées pour les MBA : c’est le mérite qui entre en cause, et non les critères sociaux. Seuls les meilleurs pourront prétendre au graal.




 

A qui s’adresser ?

En France, les plus jeunes peuvent se renseigner auprès d’Erasmus, pour les autres, auprès de l’école de commerce du MBA. Il y a toujours un petit nombre de bourses d’études dans ces établissements, mais encore une fois, c’est beaucoup d’appelés pour peu d’élus.

Se faire financer ses études par une entreprise

Si vous êtes en poste et que vous souhaitez faire un MBA, peut être que votre société actuelle sera intéressée par le deal : vous financer vos études en échange d’un nombre d’année à effectuer après dans l’entreprise. C’est donnant donnant, et c’est bien normal, bien qu’il faille supporter cette petite « servitude ». Les grosses sociétés ont souvent un budget pour ce genre de formation haut de gamme, ne pas hésiter à les solliciter, donc.

Faire un prêt étudiant pour payer ses études

Autant ne pas se voiler la face : même avec une bourse d’étude, il va falloir emprunter un peu d’argent pour faire face aux autres dépenses que les frais d’inscription : le logement, la nourriture, les sorties, les déplacements, les transports, les loisirs…

On ne saurait que trop vous recommander de prendre votre temps avant de contracter un prêt, et d’étudier toutes les offres de la concurrence. Il peut y avoir de grosses différences de taux d’une banque à l’autre, bien que les prêts étudiants soient souvent pour elles un produit d’appel pour les futurs gros clients que sont les étudiants qui font des études supérieures.




 

Financer son apprentissage


Un apprenti a les mêmes besoins qu’un étudiant, même si les frais de scolarité seront moins importants. Afin de faire face aux besoins du quotidien, le prêt personnel étudiant semble être la formule la mieux adaptée, en raison notamment de son taux d’intérêt et des conditions de remboursement.

C’est un prêt qui démarre à 1000 euros, bien que la somme moyenne empruntée par les étudiants tourne plutôt autour des 10 000 euros, mais tout va dépendre de la situation de chacun. Rappelons que contrairement à un prêt immobilier, il n’est pas nécessaire d’avoir un apport personnel pour décrocher ce genre de crédit. De la même façon, il n’y a pas de frais de dossier à régler si l’on prend l’exemple du prêt personnel étudiant de la Banque Postale.

Emprunter avec la Banque Postale quand on est étudiant

Voici les autres conditions de leur prêt personnel :

Le décaissement se fait au rythme de chacun : ainsi, il n’est pas nécessaire de se faire virer la somme en une seule fois : pratique pour celui qui a la dépense facile. Il est possible de demander au conseiller un déblocage fractionné, en fonction de ses besoins mensuels le temps de ses études par exemple. Pour plus de renseignement, se rendre dans la banque Postale la plus proche de son domicile, notamment pour connaître le taux d’intérêt du prêt personnel étudiant. Celui-ci varie en fonction du montant emprunté et de la durée de remboursement prévue.

  • A toutes fins utiles
    A toutes fins utiles

Rappelons qu’il s’agit bien ici d’un crédit et qu’à ce titre,

l’emprunteur s’engage à le rembourser dans sa totalité et dans les modalités

prévues au contrat.

Le prêt personnel apprenti


financer son aprentissage

Pour un emprunt compris entre 1000 et 15 000 euros, avec une durée de remboursement allant de 1 an à 7 ans. Sachez qu’il est possible de décaler la date de remboursement du prêt. C’est un prêt personnel qui est réservé aux 18-24 ans et qui sont en formation professionnelle, c’est à dire en bac pro, en BTS, en CAP ou en BEP.

Financer sa formation à distance


Quand on est déjà en poste, ou quand on est au chômage, la formation à distance peut permettre de retrouver du travail ou d’en changer. Le choix des formations à distance est impressionnant, et souvent de qualité. Reste la question du financement, problématique pour ceux qui n’ont pas les moyens ou pas d’économies de côté. Afin de ne pas dépenser de l’argent pour rien, mieux vaut être certain de son objectif professionnel et de choisir la formation adéquate.

Pour les salariés

Toute personne qui travaille à la droit au DIF, le droit individuel à la formation. Plus on travail, et plus on cumule des heures de formation. L’avantage, c’est qu’on continue à percevoir son salaire pendant la formation, qu’elle sit faite à distance ou non. Bien sûr, l’employeur doit tout de même donner son accord, cela ne doit pas déséquilibrer l’organisation de son entreprise. Il y a donc des règles d’information à respecter vis à vis de son patron : il faut lui donner le programme complet de la formation pour qu’il puisse donner son autorisation d’absence en toute connaissance de cause.

se former à distance

Autre possibilité pour les salariés, le CIF, alias le congé individuel de formation, qui va permettre à tout à chacun de se reconvertir ou de devenir plus performant par des formations complémentaires dans son domaine. Le plus de la formation à distance : on peut la suivre en dehors de son temps de travail.

Pour les fonctionnaires

Le principe est un peu différent pour les salariés du secteur public. Pour avoir le droit à son CIF, il faut avoir travaillé au minimum 3 ans dans la fonction publique. Grosso modo, le fonctionnaire qui veut se former de la sorte touchera 85% de ses indemnités pendant a formation. Pensez à prévenir votre supérieur 4 mois avant le début du CIF.

Pour les demandeurs d’emploi

Se faire financer sa formation par Pôle Emploi est chose courante. Il faut constituer un dossier de financement avec son conseiller, et s’y prendre bien avant le début de la formation pour être certain que celle-ci soit prise en charge avant qu’elle ne débute. Les périodes de chômage sont une bonne occasion de se remettre en question professionnellement et de découvrir de nouveaux horizons en se formant à un nouveau métier.

Pour les étudiants et les jeunes de – de 25 ans

Pour vous, c’est plus compliqué d’obtenir un financement pour pouvoir vous former à distance. Le mieux est encore de travailler en cumulant les petits jobs afin de mettre de l’argent de côté. Toutefois, les plus fauchés peuvent également se former en entreprise par le biais d’un stage (gratuit) ou en faisant leur service civique.

A lire aussi

En définitive, il y a toujours une solution financière pour pouvoir se former efficacement, le tout à moindre coût.