Financement du permis poids lourd C: les organismes qui peuvent vous aider pour votre formation

Le permis poids lourd est difficile à obtenir, mais une fois ce document en poche, c’est pratiquement du travail assuré. Permis C, E, D, Fimo, autant de distinctions qui permettent de conduire des véhicules différents. Reste que Leur prix en dissuade beaucoup de les passer.

Dans cet article :

  • Combien ça coûte de passer le permis poids lourd ?
  • Et surtout, comment le passer gratuitement ou s’en faire payer une partie ?




Les différents types de permis poids lourd

À chaque permis son prix et sa formation. Le transport de voyageurs et de marchandises est très réglementé en France (cela étonne-t-il quelqu’un ?). Pour passer son permis C ou plus, il faut déjà avoir le B, être majeur et passer une visite médicale.

Quel permis est fait pour vous ? La liste !

À ne pas confondre :

  • Le C1 PTAC : remorque jusqu’à 750 kgs + 8 passagers.
  • Le C1E : au delà des 750 kilos.
  • Le C PTAC : avoir + de 21 ans
  • Le CE Remorque : même chose.

Si vous en voulez encore, vous pouvez aussi passer le permis D1 pour le transport de 16 passagers tout au plus, le D pour 8, ou le DE.

Attention à l’âge

En fonction de votre âge, vous pouvez ne pas encore avoir le droit de passer certains permis poids lourds.

Ce que vous devez retenir :

Passer le permis camion, est-ce que ça coûte cher ?

Dire non serait mentir, après, tout est relatif quand on parle d’argent. À chaque catégorie son prix, sachant qu’il existe 4 grandes catégories, auxquelles on peut ajouter celle visant à pouvoir tracter une remorque.




Le permis C

Pour le transport de marchandise ou de matériel jusqu’à 32 tonnes (permis à point). À passer une fois que vous avez le permis B, à partir de 18 ans. Pour les marchandises, il faudra passer le FIMO en plus.

Après, des sous-catégories s’appliquent en fonction du tonnage et des essieux.

Son prix :

Le permis E (EC ou CE)

Appelé aussi permis super poids lourd. Pourquoi super ? Parce qu’avec lui, vous pouvez aller jusqu’à 44 tonnes (3 essieux). À passer une fois que vous avez le permis C.

Son prix :

Le permis D

Avec lui, vous allez pouvoir transporter des gens (+ de 8 personnes) et travailler dans les transports public (conduire un bus…). Seul le permis B est nécessaire pour pouvoir s’inscrire à la formation.

L’idéal, bien sûr, c’est de pouvoir le faire financer par votre employeur (voire les organismes à suivre).

Son prix :

Les FIMO (ou FCO)

Obligatoire à compter du moment où vous souhaiter que conduire devienne votre métier, que vous souhaitiez transporter des personnes ou des marchandises ! Sans lui personne ne vous embauchera. La formation dure 1 mois.

Son prix :

Le permis B96

Il peut vous intéresser à partir du moment où vous voulez tracter une remorque de + de 750 kilos. Attention toutefois : même avec le permis B96, la voiture + la remorque ne doivent faire + de 4,25 tonnes.

Son prix

Les formations et les financements

Si les prix vous effraient ou que vous n’avez pas forcément les moyens de tout assumer financièrement, pas de panique, vous avez des moyens de passer le permis camion à moindre coût.

Se faire payer sa formation de chauffeur poids lourd n’est donc pas utopique, et trouver du travail allant avec ces nouvelles compétences non plus.

Rapprochez-vous de la FAFSEA (la formation professionnelle)

Le FAFSEA, c’est quoi ? Un organisme qui collecte la taxe des entreprises pour la formation et qui la redistribue en la finançant, que ce soit pour les salariés en poste ou pour les demandeurs d’emplois, via :

  • un CIF,
  • un compte personnel de formation
  • ou un contrat de professionnalisation en alternance (entre autres choses).

la FAFSEA propose de nombreuses formations Poids lourd. Elles dépendront de la branche professionnelle dont vous faites partie. Les stages sont possibles dans une dizaine de régions en métropole ainsi qu’en Guadeloupe.

Et si vous aviez le droit au FONGECIF ?

Si vous travaillez et que vous recherchez une formation payée par un organisme, le FONGECIF est fait pour vous. Vous devez être l’initiateur de sa mise en oeuvre, et ne pas confondre votre droit au CIF avec des formations prises en charge par votre entreprise.

Comment ça se passe ?

C’est donc à vous de choisir son contenu et le centre de formation, même si cela n’a pas de rapport avec votre emploi actuel (votre patron à la possibilité de la refuser, mais il pourra ne le faire qu’une fois).

Ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi, juste pour échapper à votre bureau pendant quelque mois : faites un bilan professionnel ou de compétences si besoin.

Vous avez trouvé le centre de formation qui vous convient ? Alors passez à la suite

Une fois celui-ci trouvé, vous devez enclencher les demandes, auprès de votre organisme et de votre employeur, en respectant les délais : entre 2 et 4 mois avant le démarrage du stage, selon sa durée.

Rien ne dit que votre projet sera accepté par l’un et l’autre. Evoquez vos motivations et étudiez votre convention collective avant de vous engager dans le processus.

Comment en bénéficier ?

Dans le principe, vous obtiendrez un congé spécial pour vous former qui ne pourra pas dépasser un an. Il est accessible à tous les salariés (même à ceux qui sont dans de petites boîtes) qui veulent se qualifier.

Toutefois, il y a quand même des conditions restrictives. Ainsi, même si vous êtes en CDI, il faut que vous ayez au moins travaillé 2 ans dans le même secteur + 1 an d’ancienneté dans votre entreprise actuelle.

Si vous êtes en CDD, pas de problèmes : vous pourrez partir en formation à la fin de celui-ci (jusqu’à 1 an après). Vous devrez justifier d’une certaine ancienneté, même chose pour les intérimaires (se renseigner auprès du FASTT ou de l’ADIE et de son micro crédit) et pour les fonctionnaires.

Au niveau du salaire, vous continuerez à le toucher entièrement, à condition qu’il ne soit pas trop élevé (pas plus de 2 fois le SMIC), sinon, c’est 80%.

L’aide des missions locales

Certaines personnes ont obtenu un financement en se présentant à la mission locale de leur ville. Les enveloppes budgétaires et les conditions peuvent diverger selon votre commune, mais si vous êtes jeune et sans emploi, il y a de grandes chances pour qu’on vous donne les moyens de passer votre permis C pour conduire un poids lourd ou un tracteur agricole.

Au niveau local, les Conseils Généraux et les Conseils Régionaux peuvent aussi octroyer des aides financières.

L’AFPA

Autre exemple d’un organisme de formation professionnelle qui propose de se former pour devenir routier. Sachez que pour y être accepter, il est nécessaire d’avoir de bons yeux et de bonnes oreilles. Les cardiaques seront recalés (on comprend facilement pourquoi).

Se faire financer par Pole Emploi : l’AFC

À l’heure ou le contingent de chômeur ne cesse de grimper, il conventionne de plus en plus de formations dans l’espoir de faire baisser le nombre des demandeurs d’emploi, que vous soyez indemnisé ou non.

L’action de formation conventionnée est faite pour cela, car les candidats n’ont pas toujours les compétences requises pour postuler à un poste. Hors, il y a de nombreuses annonces où il faut avoir le permis C, c’est encore un secteur où on embauche.

En savoir plus sur L’action de formation conventionnée

Qu’est-ce que c’est ?

AFC pour : Action de Formation Conventionnée. Le but : vous donner la formation nécessaire pour pouvoir répondre à certaines offres d’emploi. Cr savoir faire, en l’occurrence, sera ici le permis poids lourd !

Comment obtenir l’aide de Pôle Emploi ?

Si vous êtes intéressé, parlez en à votre conseiller qui vous proposera la formation en adéquation avec vos aptitudes. Il vous aidera aussi à remplir le dossier d’inscription.

C’est véritablement une chance, saisissez là, car bien souvent, c’est la possibilité de retrouver du travail. Pendant le stage, si vous êtes indemnisé, vous continuerez à toucher l’AREF, ou la RFPE si vous ne l’êtes pas. A cela pourra s’ajouter la prise en charge des frais de déplacement (aide à la mobilité).

Convaincre votre conseiller

Ces formations coûtent cher à Pôle Emploi, raison pour laquelle il y a quand même une sélection. Le mieux est de lui écrire un courrier formalisé.

Ce que vous devez dire et ce que vous devez mettre dans votre lettre :

  1. Dire que la conduite routière vous passionne depuis longtemps
  2. Si vous avez une expérience de conduite, indiquez là
  3. Dites qu’un permis poids lourd vous permettrait de rebondir professionnellement
  4. Indiquez que vos moyens financiers sont trop limités pour vous payer cette formation
  5. Insistez donc sur le fait que vous souhaitez faire une demande de financement
  6. Terminez par les formules de politesse d’usage.

Autres aides qui pourraient vous être allouées par Pôle Emploi

Elles vont ensemble :

  • L’AREF (l’allocation de recherche d’emploi en formation) si vous êtes indemnisé
  • La RFPE (la rémunération de formation Pôle emploi) si vous n’êtes pas indemnisé.
  • L’aide à la mobilité (pour tous) : pour vous déplacer, pour vous loger sur place…




Bon à savoir : pour ceux qui possèdent déjà le permis, à chaque année sa nouvelle réglementation, il est donc nécessaire de se remettre fréquemment à niveau, en accéléré ou non.

A lire aussi si le permis B vous suffit : Devenir Taxi