Tarif social du gaz 2013

tarif gaz

Dans la série des aides financières pour minima sociaux, il est bon de s’intéresser au tarif spécial solidarité gaz 2013. La réduction forfaitaire annuelle  qui s’applique au tarif social GDF prend en compte deux facteurs importants : l’évolution constante du coût de l’énergie et au particulier l’augmentation du prix du gaz en 2013, ainsi que la croissance galopante de la pauvreté en France. C’est une façon d’éviter que la fracture sociale ne devienne un gouffre sans fonds.




L’aide financière pour le gaz : définition


Il est maintenant possible de demander une aide pour sa facture de gaz, quand on ne peut plus faire face aux dépenses courantes de son foyer, comme le règlement des dettes d’énergie. Avec l’arrivée des grands froids, la consommation de gaz, pour ceux qui sont chauffés de cette façon, augmente dramatiquement. Quand on est au RSA, ou bien bénéficiaire de la CMU, voire demandeur d’emploi de longue durée, toute augmentation du gaz en 2013 est problématique. Heureusement, les tarifs sociaux du gaz permettent de minorer la hausse des prix, et ainsi de pouvoir continuer à se chauffer malgré des ressources très modestes. Il est ainsi possible de cumuler le revenu de solidarité active, la couverture maladie universelle, et les aides au règlement de ses factures courantes.




 

Qui est concerné par l’aide sociale pour le gaz ?


L’application du tarif social du gaz en 2013 est avant tout soumis à des conditions de ressources. Celles-ci sont appelées à évoluer, puisque le gouvernement a récemment annoncé un élargissement du seuil. Financièrement, les conditions pour obtenir le tarif social du gaz sont calquées sur celles de la CMU. Ainsi, le TSS 2013 sera accordé sur la base de revenus ne dépassant pas 661 euros par moi pour une personne vivant seule. Bien sur, si le foyer est composé de plusieurs individus, le tarif est réévalué en fonction du nombre. Tarif social du gaz et RSA sont aussi compatibles. Chaque année, cette somme peut changer, il est donc nécessaire d’actualiser ses informations, et ne pas hésiter à redéposer son dossier CMU en fonction de l’évolution de sa situation personnelle.




 

La demande d’accès au tarif spécial de solidarité gaz naturel

Le tarif social pour le gaz ne se demande plus. Les progrès de l’administration en matière d’informatique font que la déduction forfaitaire est automatiquement appliquée à partir du moment ou la CPAM a enregistré le dossier de CMU. La caisse primaire d’assurance maladie va transmettre le dossier à GDF, cette dernière devant envoyer une attestation de droit à la réduction sociale du gaz au bénéficiaire. Pour ceux qui n’ont rien reçu, il faut contacter sa CPAM directement, et non pas réclamer auprès de Gaz de France. L’attente au guichet de sa caisse primaire d’assurance maladie peut donc valoir le coup, si tenté qu’on n’est été oublié par le système.

  • Où appeler
    Où appeler

Un numéro vert a été mis en place afin de faciliter l’accès aux tarifs sociaux du gaz

pour personne au RSA (exemple). Pour toutes informations complémentaires,

il faut appeler le  0 800 333 124. L’appel est gratuit à partir d’un poste fixe.

A combien se monte la réduction sociale du gaz 


L’augmentation du tarif du gaz en 2013 est contrebalancée par de multiples mesures d’aides censées alléger la facture des plus démunis face à la crise. Espérons que le montant des réductions évolue avec celui de la hausse du prix de l’énergie. Ainsi, les réductions actuelles vont concernées :

  • Une diminution de la facture mensuelle GDF
  • La gratuité des frais de mise en service : pratique quand on déménage ou quand on change d’appartement
  • Des frais de déplacements moins chers (en cas de panne par exemple)
  • Une réduction chaque année, basée sur un tarif forfaitaire

Cette dernière est calculée d’après le gaz consommé ainsi que le nombre de personne vivant dans le foyer. Elle peut être versée en une seule fois par chèque si on bénéficie d’un contrat collectif, ou est appliquée mensuellement sur les factures, pour les contrats individuels. Son montant maximal est de 156 euros pour un contrat individuel, et de 119 euros pour un contrat collectif.

Tarif social du gaz en Belgique


 La France n’est pas le seul pays à prendre soin de l’égalité de ses citoyens face au coût de l’énergie. La Belgique a également mis en place un tarif social du gaz qui permet d’alléger sa facture. Les tarifs sociaux sont aussi appliqués à l’électricité, on parle alors de tarif maximal social. C’est la CREG qui fixe le prix du tarif commercial, celui-ci devant être le plus bas possible pour les ménages belges qui ont accès à l’aide sociale.

Les familles belges dans la difficulté n’ont pas à effectuer de démarches pour y avoir droit. C’est la SPF économie qui transmet aux fournisseurs de gaz et d’électricité en Belgique les noms des bénéficiaires des tarifs minorés. Pour les belges qui pensent avoir été oubliés par le système, il est possible de consulter sur le site Internet de la SPF sa situation personnelle. On peut ainsi savoir si le tarif social de gaz belge est appliqué à son contrat, ou non, et éventuellement déposé une réclamation en ligne.

La Belgique reste très active face aux difficultés qui touchent les plus démunis, et au problème de la hausse de l’énergie en général. La SPF a été créé pour harmoniser les coûts et aider les belges en situations difficiles à faire face aux dépenses de gaz et d’électricités. Les ménages modestes belges qui y ont accès sont hélas de plus en plus nombreux.

  • A LIRE
    A LIRE