Réserve d’argent rapide : quelles sont les meilleures offres du moment et les pièges à éviter

reserve d'argent rapide

Le crédit revolving est une réserve d’argent rapide. Mais si vous pensiez emprunter à taux bas de la sorte, mieux vaut repasser. Une réserve de crédit rapide renouvelable est un crédit à la consommation avec un taux élevé (c’est la même chose en Belgique). Pour un meilleur taux, où si on est sans ressources, il faudra emprunter autrement. Pour un besoin d’argent urgent, nous avons listé les meilleures offres revolving du moment. Mais attentions aux pièges, et avant de vous engager, tenez vous informer sur les dangers du surendettement.




 

Faire une demande d’argent en ligne : le comparatif


La plupart des organismes qui sont cités ici permettent d’obtenir un crédit rapide en ligne, avec une réponse immédiate de principe. Le déblocage immédiat, lui, devra attendre un peu, en particulier que l’organisme financier reçoive tous les documents et que le délai de rétractation de 7 jours soit passé. Si vous n’avez aucun revenu, nous vous conseillons de vous adressez plutôt à des organismes comme la CAF, qui peuvent mettre en place des solutions d’aides financières sous certaines conditions.




 

A qui s’adresser pour un besoin d’argent : les offres de crédit revolving


Rappelons ici que la réserve d’un crédit revolving se reconstitue au fur et à mesure, raison pour laquelle il est appelé par certains « crédit permanent ».

  • Sofinco : la demande du crédit renouvelable est rapide.
  • Cofidis : simulation en ligne pour une réserve d’argent jusqu’à 6000 euros.
  • Cetelem : solutions pour petits projets comme des travaux dans la maison.
  • Aurore BNP Paribas : une gestion simple de son budget.
  • La banque Accord : possibilité d’y emprunter aussi pour un gros achat.
  • GE Money Bank : pour un besoin de trésorerie rapide.
  • Cofinoga : crédit rapide en ligne.
  • Crédit social des fonctionnaires : des solutions de financement pour les fonctionnaires.
  • Banque Casino : utilisation libre de son crédit renouvelable.
  • Finaref : pour un besoin rapide de 4000 euros.
  • Financo : simulation en ligne.
  • Mediatis : crédit renouvelable sur 12 mois à partir de 500 euros.




Les pièges et les dangers du crédit revolving


Cette réserve d’argent qui se reconstitue au fur et à mesure a des avantages, mais il ne faut perdre de vu ses inconvénients. Et au premier rang, on trouve les taux d’intérêts qui sont assez élevés par rapport à ceux d’autres crédits. Et pour qui tarde à solder son revolving, la note est carrément très importante. A cela s’ajoute aussi le coût de l’assurance que le consommateur peut aussi avoir souscrit au moment de son revolving.

Mais il y a des règles à respecter de la part des organismes financiers, notamment sur l’information du client quant aux dangers du crédit à la consommation. L’offre préalable doit ainsi être complète et regrouper toutes les modalités du crédit. En ce qui concerne la durée du crédit, elle doit maintenant être d’un nombre de mois maximum en rapport avec la somme empruntée (pas plus de 3 ans quand on emprunte moins de 3000 euros).

Nos conseils pour éviter les pièges du crédit revolving


Si malgré tout vous optez pour ce mode de financement, ne perdez jamais de vu que vous avez 7 jours pour vous rétracter.

  • Bon à savoir
    Bon à savoir

Les grandes surfaces proposent souvent leur propre crédit à la consommation,

parfois moins cher. A vous de comparer.

Deux ans sans utilisation, et le crédit est résiliés ! Dans l’avenir, espérons que les grandes enseignes prendront plus de précaution pour s’assurer de la solvabilité des clients, et ainsi éviter des situations de surendettement. Le mieux pour éviter cela est encore de garder son crédit à l’œil, en s’informant chaque mois de l’évolution de son compte et des intérêts qui ont été perçus par l’organisme financier.

Au final, si le revolving est une solution de facilité, mieux vaut préférer d’autres crédits, moins chers. Pour ceux qui y souscrivent néanmoins, il ne faut pas les faire trop traîner sous peine de payer des intérêts prohibitifs.

  • A LIRE SUR LE MÊME SUJET
    A LIRE SUR LE MÊME SUJET