Prime Naissance CAF 2018: Montant 1000€

Prime Naissance CAF 2018: Montant 1000€
5 (100%) 1 vote

La prime à la naissance vous permet de faire face aux dépenses importantes occasionnées par la naissance d’un enfant ou par une adoption. La prime à la naissance est là pour absorber une partie de ces dépenses, et soulager financièrement les parents. Après tout, un nouvel enfant doit être une fête, et non déjà une source de soucis. Mais remplissez-vous toutes les conditions pour la toucher ?

Le bébé arrive : faire face aux premières dépenses

L’arrivée d’un bébé dans un foyer, surtout s’il est le premier, va nécessiter un équipement particulier. L’allocation naissance CAF va vous permettre de minorer votre investissement. Vous allez pouvoir préparer l’arrivée du bébé dans de bonnes conditions.

Car la liste de tout ce qu’il faut acheter pour un nouveau né est longue : le lit, la commande à langer, le landau, la poussette, la couffin, le porte bébé, le maxi cosi… À ne pas oublier : un petit stock de couches et de lait pour celles qui n’allaitent pas.

Le montant de la prime : un sacré coup de pouce

La CAF donne un coup de pouce lors des naissances. La prime, même si elle est inférieure à 1000 euros est la bienvenue pour des ménages qui voient leurs dépenses mensuelles exploser avec l’arrivée d’un bébé.

Son montant exact : 941,66 €. Il augmente en principe chaque année, même s’il peut être gelé quelques temps…

Si vous avez eu des jumeaux :

Le montant de la prime naissance CAF pour des jumeaux sera multiplié par 2, à condition de pouvoir prouver lors de l’examen prénatal obligatoire le caractère multiple de votre grossesse. Vous toucherez donc 1883,32 €.

Même chose pour des triplés, le montant de la prime à la naissance étant automatiquement multipliée par le nombre d’enfants à naître : 2824,98 €. Ne pas oubliez de fournir à la CAF le certificat médical l’attestant.

La prime CAF quand on adopte

Règle spéciale adoption : la prime de naissance CAF est aussi valable pour les couples ou les personnes isolées qui se préparent à adopter un enfant, à condition que celui-ci ait moins de 20 ans au moment de l’adoption.

Le montant

Les conditions particulières d’une adoption font que la prime de naissance est plus élevée. Pour chaque enfant adopté, à condition d’entrer dans les cases du plafond de ressources (que je vais détailler un peu plus bas), vous toucherez 1883,31 euros de la part de la CAF.

L’astuce : si vous vous posez des questions sur le montant, le mieux est encore d’aller faire une simulation des aides sociales auxquelles vous avez droit sur le site de la caisse d’allocations familiales.

Les conditions pour y avoir droit

Comme pour toute aide sociale en France, il y a des règles à connaitre. Tout le monde peut-elle toucher cette aide ? Cet argent est le bienvenu, mais qui y a droit ?

Dans l’absolu, la prime de naissance est pour tout le monde, à condition d’être éligible aux prestations familiales, et de n’avoir pas oublié de faire sa déclaration de grossesse en temps et en heure, soit dans les 14 premières semaines (les dénis de grossesse rencontreront quelques problèmes avec leur CAF). Bien sur, tout cela devra être confirmé par le premier examen prénatal.

1. La condition liée au revenu

Si vous faites partie des privilégiés qui gagnent bien leur vie, vous le savez déjà : vous ne pourrez pas toucher la prime de naissance. Le plafond de ressources à ne pas dépasser est toutefois assez élevé, pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de cette prestation sociale.

L’obtention de la prime diffère selon le nombre d’enfant qui compose le foyer, mais aussi des ressources du ménage : ainsi, si un seul des deux parents travaille, le plafond sera abaissé, même chose pour les parents isolés.

Les ressources annuelles à ne pas dépasser

Pour 1 enfant, un couple avec 1 seul revenu ne doit pas dépasser 31345 € de ressource par an. Si les deux parents travaillent, ce montant est porté à 41425 €. Pour des jumeaux, les sommes sont de 37614 € et 47694 €. Pour des triplés, elles sont de 45137 € et de 55217 €. Les montants sont les mêmes pour une naissance ou pour une adoption.

Mise en garde : les indemnités journalières de maladie sont aussi considérées comme des revenus s’ils ont dépassé les 5107 euros dans l’année.

Tableau récapitulatif (Rappelons que c’est l’année N-2 qui est prise en compte pour le calcul) :

2. Les conditions liées à la déclaration

Pour bénéficier de l’aide CAF pour la naissance, il faut avant tout penser à déclarer sa grossesse à la CAF avant la quatorzième semaine.

L’allocation maternité de la CAF nécessite aussi, avant d’être obtenu, de se soumettre à un examen prénatal qui aura valeur de preuve de grossesse lors de la déclaration à la Caisse d’Allocation Familiale.

Comment faire votre demande :

Pour faire une demande de prime de naissance, vous devez faire parvenir à votre caisse 2 documents qui font partie de votre dossier de déclaration de grossesse : le formulaire de déclaration de situation (cerfa 11423) et le formulaire de déclaration de ressources (cerfa 10397).

Les autres questions que vous devez sans doute vous poser

Très souvent, des jeunes mamans me contactent pour en savoir plus sur la prime naissance de la CAF. Ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent. Vous trouverez surement dans les points que je vais développer ici les réponses que vous cherchez.

1. Prime à la naissance CAF : quand est-elle versée ?

D’abord, il faut savoir qu’elle n’est versée qu’une seule fois, le père Noël ne venant pas deux fois dans l’année (à moins d’avoir eu des jumeaux)

Avant, la prime était versée par la CAF à partir du moment où vous entriez dans le septième mois de grossesse. Maintenant, vous ne serez payé qu’après la naissance (dans les 2 premier mois). Si vous êtes éligible, vous recevrez au même moment le versement de l’allocation de base de la PAJE.

L’avantage est qu’elle est versée en une seule fois, ce qui permet de pouvoir acheter une poussette par exemple, ou un lit de bébé.

2. Que se passe t-il en cas d’interruption de grossesse ?

Il faut que l’interruption soit intervenue à partir du 1er jour du mois suivant le cinquième mois de grossesse. La prime CAF sera alors versée contre la production d’un justificatif de la grossesse à cette date.

3. Le décès de l’enfant

Ce n’est pas très gai, mais il faut bien en parler aussi pour les familles qui se retrouvent dans cette douloureuse situation. Qu’en advient-il des prestations familiales lorsque cela arrive ?

Sachez que même en cas de décès à la naissance, il peut être possible de toucher l’aide à partir du moment où l’acte de naissance a été rempli. C’est la déclaration à l’état civil qui fait foi pour la CAF.

Qu’est-ce que la PAJE ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre la prime de naissance et la prestation d’accueil du jeune enfant. Ce sont des aides de la CAF qui vont vous permettre de gérer vos premières dépenses et de compenser dans une certaine mesure la perte de vos revenus professionnels.

Ce que vous devez retenir : la prime de naissance ou d’adoption fait partie de la PAJE.

Les prestations qui sont comprises dans « le package » de ces aides financières

Sachez le : la prime à la naissance n’est pas le seul « cadeau » que va vous faire votre CAF pour vous permettre de faire face à des dépenses qui n’étaient pas forcément comprises dans votre budget.

Vous aurez aussi droit à :

1. L’allocation de base

Elle va vous aider là encore à pourvoir à l’éducation et à l’entretien de votre enfant. L’allocation est aussi valable pour une adoption. Elle est versée mensuellement pendant 3 ans.

Le montant qui est versé chaque mois :

Il est différent selon que vous avez totalement interrompu votre activité (396,01€ par mois), que vous ayez pris un temps partiel de 50% maximum (256,01€) ou un temps partiel allant jusqu’à 80% (147,67€).

Tableau récapitulatif :

2. La prestation partagée d’éducation de l’enfant

Son but : offrir la possibilité à l’un ou aux 2 parents de travailler moins ou carrément d’arrêter leur activité professionnelle pour consacrer plus de temps à leur enfant.

Son montant est différent pour un couple avec 1 revenu, pour un couple avec 2 revenus ou pour un parent isolé.

Couple avec un revenu :

Couple avec 2 revenus :

Parent isolé :

3. Le complément de libre choix du mode de garde

On parle ici seulement de l’emploi d’une assistante maternelle ou d’une garde à domicile pour les parents qui continuent à travailler. Ce complément doit en principe permettre de compenser ce que représente financièrement la garde d’un enfant.

Le montant n’est pas le même que vous viviez seul ou en couple. Il dépend aussi du nombre d’enfant à charge, de vos ressources annuelles, et si l’enfant à moins de 3 ans ou si il a entre 3 et 6 ans. Bref, je vous invite à faire une simulation directement sur le site de la CAF.

Voilà. Vous savez maintenant à quelles aides vous pouvez prétendre pour vous aider dans les premiers mois, ou dans les premières années de votre u de vos enfant(s). Il ne reste plus qu’à vous mettre au travail…

A LIRE AUSSI : pour tout connaître des aides de la CAF