Les prêts de solidarité DGAC et Météo France : mariage, PACS, frais médicaux, décès, justice, achat d’une voiture…

prêt fonction publique

Météo France, la DGAC et l’ENAC ont aussi leur CCAS, permettant aux salariés de ces agences de pouvoir bénéficier d’actions sociales de qualité et notamment de différents prêts de solidarité. Ces aides financières remboursables permettent de faire face à un imprévu ou à un accident de la vie, sans forcément avoir besoin de s’adresser à une banque pour faire un crédit dans l’urgence. La solidarité est une force. Profitez-en. Cette aide est valable pour les actifs mais aussi pour les retraités.




 

 Demander une aide exceptionnelle 


Une grosse dépense vient toujours impacter un budget, surtout quand il est sérré. Les agents de Météo France, ou ceux de la DGAC et de l’ENAC ont la possibilité d’éviter d’avoir recours à l’emprunt bancaire pour des dépenses exceptionnelles comme un mariage, un enterrement, une nouvelle voiture, des soins importants, des vacances en famille, un déménagement…

Ces dépenses ne sont pas toujours prévues, et l’équilibre familial peut s’en trouver remis en question. Les agents ont donc la possibilité de faire une demande d’aide exceptionnelle auprès du comité local d’action social qui leur est réservé. Avec tous les éléments du dossier en main, une commission étudiera la demande.

Dans tous les cas, il est possible de se faire accompagner par une assistante sociale dans ses démarches administratives pour obtenir de l’aide auprès du fonds de solidarité logement, de la Banque de France, ou des organismes tels que les mutuelles et les fondations.




 

Obtenir un prêt social 


La commission des aides financières étudie toutes les demandes de prêts sociaux faites par les agents. Tous les dossiers doivent d’abord passer par une assistante sociale, qui évaluera la situation de chacun. Sachez que le prêt social ainsi obtenu peut être un prêt à taux 0, et que pour une fois dans ce genre d’initiatives, les conditions de ressources n’entrent pas en ligne de compte pour le rendu de la décision finale. Pour obtenir le taux zéro, tout dépendra du type de prêt demandé et des conditions. Si malgré tout il y avait des intérêts à payer, sachez qu’ils seraient inférieurs à ceux pratiqués par les banques.




 

Les modalités 

Le dossier de demande de prêt social doit être complet, notamment sur la situation familiale du demandeur. Il n’est possible de demander qu’un seul prêt social à la fois, et il faudra attendre de l’avoir complètement remboursé avant de faire une nouvelle demande. Le montant alloué oscille entre 400 et 5000 euros, même si pour certains dossiers, notamment ceux liés aux frais médicaux, l’aide financière peut aller jusqu’à 10 000 euros.

Quels sont les prêts concernés ?


Le prêt social pour les agents de la DGAC et de Météo France va concerner les incidents de la vie. Ils ont la plupart du temps un caractère exceptionnel et ils correspondent à une situation bien particulière. Ils permettent de :

Payer les frais de décès

Un enterrement, même quand on est salarié du public, coûte cher, et à la douleur s’accompagne des tracasseries financières. Le prêt social va permettre de payer les frais d’obsèques dans leur totalité, à condition que le plafond de 5000 euros ne soit pas dépassé (ce qui va très vite avec les pompes funèbres).

prêt météo France

Cette somme peut servir pour l’enterrement de l’agent, mais aussi celui de son conjoint, ses ascendants et ses descendants. Là encore, les conditions de ressources du demandeur n’entrent pas en ligne de compte.

Le prêt pour frais médicaux

Tomber malade, quand il s’agit d’une maladie grave, c’est toujours beaucoup de frais, même avec une bonne mutuelle. Il faut par exemple parfois acheter du matériel, comme un lit médicalisé, si on a besoin d’être hospitalisé à domicile.

Le prêt pour se soigner entre dans la catégories des crédits à taux zéro. Il n’y aura donc pas d’intérêts à payer. A noter : si vous avez besoin d’une aide à domicile, l’organisme peut participer à la prise en charge d’une partie des frais.

Le prêt pour un évènement de famille 

Laissons de côté les décès et les problèmes de santé, pour enfin nous intéresser à un crédit qui donne le sourire. Si vous vous mariez, vous vous pacsé, ou que vous adoptez un enfant, vous avez le droit de demander un prêt social pour pouvoir faire face aux dépenses que cela engendre, ou tout du moins à une partie du coût.

Demander un prêt pour payer son avocat

Avoir affaire à la justice, c’est aussi devoir régler des honoraires d’avocat, que l’on soit plaignant ou défendant. La note monte très vite, et un prêt soulagera à la fois le portefeuille mais aussi l’esprit. A noter : l’affaire portée devant la justice doit être d’ordre privé. Sachez qu’il est également possible d’avoir des consultations juridiques gratuites (à conseiller avant de vous lancer dans une procédure coûteuse et souvent hasardeuse).

Obtenir un prêt pour acheter une voiture 

On tombe ici dans une autre catégorie : celle du prêt sous conditions de ressources. En effet, on peut avoir besoin de son véhicule pour aller travailler, mais comment faire quand celui-ci tombe en panne et qu’on n’a pas les moyens d’en changer ou de le faire réparer.

La solidarité du centre d’action sociale pour les agents de Météo France et de la délégation générale de l’aviation civile est importante. A chaque situation peut correspondre une aide précise. N’hésitez à prendre rendez-vous rapidement avec une assistante sociale si vous êtes dans ce cas là. Elle vous aiguillera vers la meilleure solution.