PAJE 2016: montant, plafond et barème de la prime de naissance et des autres aides CAF (CMG, PreParE)

la PAJE

Avoir un enfant, c’est un bonheur, mais c’est aussi des dépenses en plus. Et pour les familles, qui s’en sortent déjà tout juste, ce n’est pas évident à gérer financièrement. Heureusement, la CAF intervient, et sous conditions de ressources, accorde des primes de naissance et d’autres aides pour celles et ceux qui veulent dégager du temps pour s’occuper un peu plus de leur enfant (voir l’aide PreParE de la CAF). Au contraire, pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent mettre leur travail entre parenthèses, il y a le complément de libre choix du mode de garde, soumis comme les autres au plafond de ressources CAF.




Qu’est ce que la PAJE ?


Fin de mois difficile: comment s’en sortir ? C’est ce que se demandent beaucoup de parents. La Paje est là pour leur permettre de faire face plus aisément à l’arrivée d’un petit dans le foyer, que ce soit par une naissance ou par une adoption. L’aide exceptionnelle CAF est versée très vite et permet aux bénéficiaires de supporter les premières dépenses.

Bébé coûte cher, mais il faut faire avec. Mais bébé est aussi chronophage, et ses besoins ne sont pas toujours conciliables avec une vie active à plein temps. C’est là que ce qu’on appelait avant le complément de libre choix d’activité intervient. Et comme il faut veiller sur lui à plein temps, et que les parents n’ont pas toujours les moyens de le faire, il faut passer par un mode de garde qui lui aussi est un sacré trou dans le budget. Le complément de libre choix viendra alléger la facture.




La prime de naissance est elle aussi la bienvenue


Ces mille euros (un peu plus ou un peu moins selon les cas) font du bien, surtout quand il faut acheter pèle même la table à langer, le berceau, le landau, les couches, le lait, le siège voiture… Elle est multipliée par 2 pour les personnes qui adoptent un enfant. Quant à son versement, il intervient en une seule fois après la naissance, au bout de 30 jours (ou une fois que l’adoption est effective, c’est à dire que l’enfant est arrivé dans le foyer). Pour des jumeaux, la prime est multipliée par 2, par 3 pour des triplés, et ainsi de suite. Les couples, les célibataires, les mariés, les pacsés, les familles monoparentales sont éligibles, à condition d’être dans la bonne tranche des ressources.

Ce qu’il faut savoir

Pour ne pas la manquer, il faut penser à déclarer sa grossesse à la CAF, et ce dans les 3 premiers mois (à ne pas confondre avec les premiers émois). Même chose pour une adoption, justificatif en mains. Espérons que la prime de naissance 2016 augmente encore un peu.

Si vous touchez déjà une aide pour un autre enfant, comme l’allocation de base, vous toucherez quand même la prime de naissance pour le petit dernier. Son montant est conditionné au plafond de vos ressources, qu’il ne faut pas percer. Sa hauteur est différente selon que l’on soit un parent isolé, ou en couple. Le nombre d’enfants de la cellule familiale entre aussi dans le calcul.




L’allocation mensuelle


Elle vient s’ajouter au dispositif précédent. Car un enfant, une fois né, nécessite qu’on s’en occupe. Et il faut de l’argent pour cela, n’en déplaisent à ceux qui pensent que l’amour suffit. Les parents éligibles vont pouvoir toucher cette petite rente jusqu’aux trois ans de l’enfant. Cela ne veut pas dire qu’il faudra s’en séparer après. C’est juste que le robinet sera fermé, pour un temps. Un parent isolé à plus de chance de toucher le maximum pour l’allocation de base.

Les démarches à accomplir : envoyer une photocopie du livret de famille + un acte de naissance à la CAF le plus rapidement possible.

Méfiance

Attention : des visites médicales sont obligatoires. Une juste après la naissance, la deuxième avant son premier anniversaire, et la troisième à la fin de sa deuxième année.

L’allocation de base, elle, ne se cumule pas. Ce n’est pas parce que vous avez eu un enfant chaque année pendant 3 ans que vous allez la multiplier par 3. C’est l’âge de l’enfant le plus jeune à la maison qui est pris en compte pour le versement.

Faire garder son bébé : un casse tête pas chinois


La garde d’en enfant, au quotidien, c’est des sous. Beaucoup. Mais quand on travaille, on n’a pas d’autres choix, et ce n’est pas pour cela qu’on est une mauvaise mère, où un papa qui s’en fout. Le libre choix du mode de garde autorise donc de passer ailleurs que par une crèche et ce jusqu’aux 6 ans de la délicieuse progéniture : une assistante maternelle, une association, dont les parents seront l’employeur direct. Garde à domicile ou micro crèche ont donc encore de beaux jours devant eux, d’autant plus que les places en crèche collective se font rares. Par contre, le CMG est pour ceux qui bossent et qui sont payés pour cela, quoi que, il existe certaines exceptions (se renseigner auprès de la CAF).

choisir son mode de garde

Bon à savoir : quelque soit le montant versé par la caisse, il restera 15% minimum des frais de garde à la charge des parents. Mais la PreParE et le CMG peuvent se cumuler, à la différence du congé maternité. Quant aux foyers monoparentaux, ils sont avantagés par le système, et c’est bien normal que le montant de la prise en charge soit plus importante.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)


Non, ce n’est pas une énième occasion de tirer au flanc. C’est juste la possibilité de voir grandir son chérubin, et d’être à ses côtés pour sa première dent, son premier pas, son premier mot. Et quand celui-ci à moins de 3 ans, l’ex complément de libre choix d’activité permet de réduire la voilure et de travailler moins (même si les heures passées à la maison ne seront pas de tout repos). La personne bénéficiaire peut choisir de continuer son activité à temps partiel, ou bien de la mettre complètement entre parenthèses.

Au niveau des démarches à accomplir, c’est simple, il faut remplir le formulaire Cerfa concerné (on peut se le procurer directement à sa CAF).

Les spécificités

Important : il faut quand même avoir cotiser un minimum pour être éligible au processus. La CAF ne demande pas la lune : 8 trimestres suffisent, mais dans les deux ans écoulés s’il s’agit du premier. Pour le deuxième, on passe à 4 ans, et pour le numéro 3 à 5 ans. Attention, le temps partiel ne permet pas de valider ses trimestres de la même façon que quand on travaille à temps plein.

La PreParE

La durée du congé parental (enfin du versement PreParE) va dépendre, lui, du nombre de bambins dans la famille. Pour un petit tout seul et unique c’est 6 mois (jusqu’à un an), une fois que les droits du congé maternité sont épuisés. Quand on en a 2 à la maison, c’est deux ans.

Vous commencerez à toucher la prestation dès le lendemain de votre vie professionnelle modifiée. Si les enfants se suivent (mais ne se ressemblent pas :), elle peut tout à fait continuer à être versée.

Quelles différences entre le complément de libre choix d’activité et l’aide PreParE de la CAF ?

Il n’y en a pas, ou presque. Seuls les termes ont changé, ils faut bien compliquer un peu les choses, sinon cela est trop facile.

Une revalorisation en vue ?


Le montant 2016 de l’aide PAJE est sur toutes les lèvres. Certains espèrent qu’elle soit revalorisée, alors que d’autres disent que les aides vont baisser, ce qui ne va pas arranger le moral des ménages, déjà bien impacté par la crise. Mais il faut bien que le pays fasse des économies, dommage que cela soit la famille qui en pâtisse. Heureusement, elles ne sont pas toutes impactées, en tout cas pas les plus fragiles. Rappelons que les prestations sont quand même revalorisées chaque année dans leur ensemble. Espérons donc que la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant en 2016 soit à la hauteur des attentes.