Fondation de la deuxième chance : financement solidaire de la formation et la création d’entreprise

fondation deuxième chance

Monter son entreprise quand on sort d’une longue période de chômage n’est pas forcement évident. On peut rencontrer des problèmes d’argent dus à la précarité, mais aussi des soucis d’ordre technique ou administratif. Heureusement, la solidarité est là pour aider ceux qui rencontrent ce genre de problèmes. La fondation de la 2ème chance est une association qui vient en aide aux plus démunis pour leur permettre de pouvoir monter leur entreprise, et ainsi de créer leur propre emploi.




 

L’association de la seconde chance


Avant d’être un soutien financier, cette fondation qui s’adresse aux futurs créateurs d’entreprises est un soutien tout court. Et quand on monte sa boîte, aucune aide n’est de trop, croyez-moi, car avoir un projet c’est bien, le réaliser c’est mieux.

Ainsi, la fondation de la deuxième chance est présente un peu partout en France. Y participe financièrement de grandes entreprises, mais aussi des organismes publics et des institutions financières.

Demander de l’aide

Qui peut avoir une 2ème chance ? Dans le cas présent, il faut être majeur et ne pas encore avoir atteint l’âge légal de la retraite. De plus, il faut être dans une situation de précarité alarmante, combinée à une forte volonté de réussir et de s’en sortir.

On peut s’adresser à cette association reconnue d’utilité publique pour créer sa boîte mais aussi si on veut se former (de façon qualifiante) et ainsi pour redresser la barre et retrouver du travail. Côté argent : 8000 euros pour les créateurs ou les repreneurs d’entreprise, et 5000 euros pour un projet de formation.

Important : l’aide financière de la fondation intervient en dernier recours. Il faut donc pouvoir prouver avoir épuisé toutes les démarches auprès d’autres organismes. Gardez donc les courriers de refus, ils serviront de preuves.




 

Comment postuler à une demande de formation ?


De nombreux projets sont aidés financièrement chaque année par la fondation de la seconde chance. Lors de votre demande, il faudra préciser dans son dossier son propre parcours professionnels ainsi que ses atouts pour réussir, et sa motivation. Une petite étude de marché sur les débouchés est aussi importante, car elle pourra convaincre le jury du bien fondé de votre projet et de votre réinsertion à la clé. Et pour mettre tous les atouts de votre côté, pourquoi ne pas demander à votre conseiller Pôle Emploi de vous faire faire un bilan de compétences ? Celui-ci pourra également mettre en valeur vos atouts si nécessaire.

Sont éligibles les personnes qui ne sont pas insérés professionnellement et socialement, du fait d’incident dans leur parcours. La précarité financière est ici un critère important pour pouvoir solliciter cette aide. Pour remplir le dossier de demande, rien de plus simple. Il est téléchargeable sur le site de la fondation de la seconde chance. Pour ceux qui n’ont pas d’imprimante, ils peuvent le remplir directement en ligne.




 

Comment demander une aide financière pour une création d’entreprise ?

Tous les secteurs d’activité sont concernés : artisanat, agriculture, commerce, il n’y a pas de limites. Seuls les projets artistiques sont exclus de l’aide. Même chose pour le statu juridique choisi. On peut être auto entrepreneur, en entreprise individuelle. Même la SARL est possible, à condition que le demandeur soit le gérant majoritaire.

A tous les éléments cités précédemment, il faut ajouter un plan de financement et un business plan pour démonter la viabilité économique du projet de création ou de reprise.

Pour postuler : http://www.deuxiemechance.org/fr-fr/mon-projet/

  • A lire aussi
    A lire aussi