Don de voiture : le guide pour ceux qui cherchent ou veulent donner leur véhicule gratuitement

voiture gratuite

La cession d’un véhicule à titre gratuit vous l’avez rêvé ? Et bien certains le font ! Donner sa voiture est un acte citoyen, pour permettre aux bénéficiaires du RSA et à ceux qui n’ont pas les moyens de s’en acheter une de pouvoir continuer à vivre, à se déplacer et à aller travailler. Si vous êtes intéressé par une donation de votre véhicule d’occasion, vous pouvez vous rapprocher d’une association qui aide les chômeurs sans ressources.




 

Se déplacer reste une priorité


Les personnes qui recherchent une voiture gratuite sont de plus en plus nombreuses et on comprend pourquoi. Sans parler du coût à l’achat, même d’occasion, il faut avoir un parking, l’entretenir, payer l’assurance… Heureusement que le pétrole a chuté, cela reste la bonne nouvelle du package.

Quand on habite à la campagne, dans une petite ville de province, et que l’on doit faire plusieurs dizaines de kilomètres pour se rendre à son emploi ou à des entretiens d’embauche pour en trouver un, ne pas être véhiculé est un véritable problème. Si vous êtes dans cette situation délicate, rapprochez vous d’une association qui pratique le don de véhicule ou la location solidaire.




 

La mobilisation du Secours Catholique avec les autos du coeur


Le Secours Catholique a bien compris ce besoin d’une partie de la population, désoeuvrée mais désireuse de s’en sortir, à la suite d’une catastrophe naturelle (inondations). En effet, beaucoup de conducteurs sont assurés au tiers et peuvent tout perdre dans ce cas là, ou bien n’ont pas les moyens financiers de payer les réparations, souvent importantes. Dans les grandes villes, on peut toujours prendre les transports en communs le temps que cela se tasse, mais comment faire dans les petites ?

L’association a alors mise en place son plan d’urgence : garage solidaire pour parer au plus pressé, avec les moyens du bord, puis partenariat avec les Autos du Coeur pour soulager ceux qui ont tout perdu dans la catastrophe et qui doivent patienter le temps que les assurances se mettent en marche (pour qui a la chance que cela fonctionne).




 

Le principe

Le fonctionnement est basé sur le don et le bénévolat. Un particulier donne sa Renault (ou toute autre marque, peu importe, c’est juste pour l’exemple), un autre, qui a des compétences en mécanique la répare pour qu’elle fonctionne parfaitement, en toute sécurité. Le bénéficiaire, lui, donne ce qu’il peut pour se retrouver derrière un volant. Si il n’a pas assez d’argent, le Secours Catholique complète : finit la galère pour amener les enfants à l’école, pour faire les courses, ou se rendre à l’hôpital. Etre mobile est vital, que ce soit pour retrouver du travail ou pour la vie quotidienne.

Comment faire

Pour donner c’est très simple : un bénévole des autos du coeur viendra récupérer votre véhicule. Des réductions d’impôts sont possibles, renseignez-vous (reçu fiscal dans votre boîte dans les 2 mois). Moto, scooter, utilitaire, camion… L’association prend tout, avec ou sans contrôle technique et s’occupe de faire toutes les démarches de cession. Un petit pas pour vous, et un grand pas pour l’espoir de ceux qui sont marginalisés par leur condition sociale. Si vous n’avez rien qui roule à donner, vous pouvez toujours participer au pot commun.

donner sa voiture

De l’autre côté de la chaîne, ce sont les assistantes sociales qui vont oeuvrer pour trouver ceux qui en ont braiment besoin. Mère célibataire, couple surendetté, smicard, au RSA, handicapé… Il n’y a pas de profil type, la galère peut prendre plusieurs visages, à la ville comme à la campagne. Sachez qu’il faudra quand même pouvoir contribuer financièrement, même un peu, car il y a des frais comme le contrôle technique, ou les pièces détachées qu’il a fallu changer.

Aide Auto 38 en Isère pour l’insertion professionnelle


Une autre asso du même type, qui vient en aide à son prochain, quand les transports en communs font défaut. Pour donner sa voiture, la marche à suivre est simple, et on récupère un crédit d’impôt qui peut monter jusqu’à 70% de la valeur de ce qu’on offre à ceux qui sont dans le besoin et qui ont un moment difficile à passer. L’essentiel est donc de leur permettre de retrouver un emploi plus facilement

  • Bon à savoir
    Bon à savoir

On peut aussi y faire de la location solidaire, à condition d’avoir un contrat

de travail et d’avoir des difficultés pour aller travailler. La demande doit

provenir de Pôle Emploi, d’une mission locale ou d’un CCAS, et être accompagnée

des dates souhaitées.

 

L’association Solidarauto 49


Beaucoup de français ont dans leur garage une auto qu’ils n’utilisent pas, et qui attend, patiemment, que le temps passe. C’est donc le moment pour eux, afin pour ceux qui veulent faire une bonne action de la remettre sur le circuit, en l’offrant à ceux qui en ont besoin pour se déplacer. Et les occasions pour le faire sont nombreuses. Par exemple, quand la famille s’agrandit, on peut être amener à changer sa petite clio contre une C4 Picasso. Si la voiture n’est plus cotée à l’argus, le garage ou la casse va la reprendre pour 3 fois rien. Autant la donner à une association avec la possibilité de faire des économies sur ses impôts.

 

Les démarches administratives officielles pour donner sa voiture


Nous sommes en France, il y a donc des formalités à respecter, même en cas de cession gratuite avec un certificat en ce sens à signer en plusieurs exemplaires. L’un d’entre eux est pour l’association bénéficiaire, l’autre pour vous, et le dernier pour la préfecture. En cas d’infractions commises après la cession, ce ne sera pas pour votre pomme, mais n’oubliez pas de le faire au risque d’avoir de mauvaises surprises.

Ensuite, comme pour une vente classique, il faut barrer la carte grise en y indiquant « cédée » ainsi que la date de l’opération, plus remettre un état du dernier contrôle technique.

Il nous reste donc un peu d’espoir en l’espèce humaine ! Alors roulez, on the road again.

  • Si vous avez besoin de conduire
    Si vous avez besoin de conduire