Crédit pour un mariage : budget, prêts, aides financières, sponsoring…

credit mariage

Dire oui à son âme soeur devant le maire, les amis et les familles, ça peut coûter très cher, et pour vivre d’amour et d’eau fraîche, il va falloir attendre un peu. Le budget de la cérémonie, et de la fête qui va suivre peu atteindre des sommets en fonction du nombre d’invités, raison pour laquelle beaucoup de couples passe par un prêt mariage. C’est la solution la plus simple quand on n’a pas l’argent nécessaire. Reste qu’il est aussi possible de se débrouiller pour faire sponsoriser son mariage ou pour trouver des aides financières, comme les prêts de solidarité DGAC et Météo France pour ceux qui y ont droit. Au niveau de la CAF, on ne peut pas toucher des aides pour se marier, mais pour se meubler, avec le prêt CAF électroménager.




Quel est le cout d’un mariage : le guide complet


Quand on fait l’addition, la note est salée si on veut faire les choses dans les règles. Il faut d’abord un endroit pour recevoir ses invités et louer une salle si on n’a pas une belle maison de famille à la campagne. Difficile de trouver quelque chose de bien à moins de 2000 €. Pour nourrir tout ce petit monde, le traiteur prendra en moyenne 30€ par personne, mais tout dépend de la qualité du dîner, somme à laquelle il faut ajouter le champagne et les vins. Pour s’habiller pour l’occasion, les futurs mariés doivent compter un budget de 1000€ par personne. Pour les alliances, on peut faire au minimum, mais chaque bague coûtera à peu près 500€. A cela il faut ajouter la décoration de la salle, les fleurs, le bouquet de la mariée, le DJ pour faire danser ses amis jusqu’au bout de la nuit, éventuellement des musiciens, le photographe, les faire-parts avec les timbres, les dragées (plus trop à la mode), les pourboires, la location de chambres pour loger sa famille proche, une baby-sitter pour ne pas pénaliser ceux qui ont des enfants et leur permettre quand même de s’amuser…

Bref, quand on parcoure cette liste, on comprend mieux pourquoi faire un crédit pour un mariage n’a rien d’exceptionnel. Bien sur, il est possible de réviser ce budget à la hausse comme à la baisse, mais à moins de 10000€, on voit mal comment se passer la bague aux doigts dans de bonnes conditions.




Attention aux couts cachés

Le risque qui guette les futurs mariés, mis à part les effets du temps, c’est de minimiser certains postes qui vont venir alourdir la somme totale nécessaire. Pour la salle par exemple. Il arrive que le loueur facture en plus les tables et la chaise, ainsi que leur installation. Bien faire attention à cep oint là sur son devis. Même chose avec le dépassement de l’horaire prévu. Les impératifs liés au personnel font qu’il y a presque toujours une heure de fin de soirée. On sait qu’il est difficile de se quitter quand on s’amuse, et si cette heure est dépassée, il faudra remettre la main à la poche. Même si les serveurs vous trouvent sympa, rappelez-vous qu’ils travaillent, et qu’ils attendent donc d’être payé pour cela. La location de salle est un vrai business en France, et certains loueurs imposent leurs prestataires, traiteur et fleuriste en tête. Vouloir prendre les votre risque de vous faire payer un supplément. Si vous apportez vos propres bouteilles, le traiteur vous facturera sans doute un droit de bouchon. Enfin, même si le prix de l’essence baisse à la pompe, attendez-vous à faire quelques allers-retours sur place pour régler tous les détails, Internet et le téléphone ayant leurs limites.




Une mauvaise surprise est vite arrivée

Malheureusement, ces frais cachés ne sont pas les seuls. Ceux liés à la mise en beauté valent aussi leur pesant d’or : les essais de maquillage, de coiffure, de manucure… Les prestataires savent qu’on regarde rarement à la dépense pour ce qui est censé être le plus beau jour de sa vie.  Certains en profitent, malheureusement. Même chose pour la robe. Il y aura des essais, en principe compris dans le prix, mais aussi des retouches, qui elles, seront facturées. Il faudra aussi penser à sa nuit de noces, et s’acheter des sous-vêtements glamour. Enfin, n’oubliez pas la tenue pour danser et profiter de sa soirée, sinon on risque de vous marcher sur la traîne toute la nuit, ainsi que celle du lendemain, car ça risque de critiquer si vous vous habillez pareil 2 jours de suite.

On a choisi volontairement de ne pas parler ici du voyage de noces, pariant sur le fait qu’il sera offert par les invités… En espérant que vous ayez des amis généreux qui vous éviteront de faire un deuxième prêt mariage pour décoller sous d’autres cieux.

Le prix moyen d’un mariage en France


Même si la somme peut paraître exorbitante, il ne faut pas se décourager, il sera toujours temps de rogner sur certains postes si on est un peu juste, ou de diminuer le nombre d’invités, car plus ils seront nombreux, et plus le budget va monter, à moins de ne leur servir que des chips et des cacahouètes.  Les mariages qui vont coûter le plus cher seront ceux qui vont se passer à Paris et en Ile-de-France, les salles étant rares, recherchées, prises d’assaut, et donc à un tarif un peu pus élevé que la moyenne nationale. Après, tout va aussi dépendre des ressources du couple. Ils ne vont pas dépenser autant si les deux sont encore étudiants que s’ils travaillent comme cadres supérieurs. A voir aussi, l’impact des familles, et si les parents participent ou non.

Quelques astuces utiles pour réduire le budget

Il est possible d’économiser sur à peu près toutes les dépenses, tout restant une question de priorités. D’abord la nourriture. Si le service à table est une formule plutôt traditionnelle, elle coûte beaucoup plus cher qu’un buffet. L’avantage de ce dernier, hormis la différence de prix facturée par le traiteur, c’est que les invités vont pouvoir se lever, ce qui arrangera ceux qui sont placés à côté de personnes qu’ils ne peuvent supporter. La pièce-montée peut être remplacée par un fraisier, c’est plus facile à découper. Et pour les très petits budgets, pourquoi ne pas faire un cocktail au lieu d’un diner. Il est aussi possible de hiérarchiser les invités, certains pouvant n’être invités qu’au vin d’honneur (une sorte d’apéritif amélioré). Après, il faut faire preuve d’une certaine diplomatie pour ceux qui devront rentrer chez eux une fois les premiers petits fours avalés. Pour le champagne, il est intéressant d’aller faire le tour des petits producteurs pour trouver un bon prix, ou de profiter des foires aux vins des supermarchés. Même avec le droit de bouchon, s’occuper soi-même des boissons fera faire une substantielle économie.

budget mariage

Si la robe ou le costume n’est pas pour vous quelque chose de vraiment indispensable, pourquoi ne pas les louer ? Après tout, il sera difficile de les remettre dans d’autres circonstances. Il est même possible de les emprunter à des copains ou à des particuliers qui les louent sur le net. Si vraiment vous voulez acheter les costumes de cérémonie, il faut le faire pendant les soldes, quitte à s’y prendre bien en avance.

Des dépenses pas toujours obligatoires

La technologie fait qu’on a plus forcément besoin d’un photographe. Un invité bien équipé pourra s’occuper de faire les vidéos et de bonnes prises de vues, charge ensuite aux mariés de réaliser des albums photos (sur Internet par exemple, où les promos sont constantes). Même chose pour la musique : o peut danser sur une bonne playliste, à condition de maîtriser les enchaînement et de ne pas oublier les différentes générations. Pour la décoration, il n’est pas toujours nécessaire de passer par une professionnelle. On peut aussi trouver des astuces pour s’en occuper soi-même, avec un peu d’aide. Pour toutes les autres dépenses, ayez à l’esprit que c’est la crise, et qu’à ce titre, tout peut se négocier, surtout si le mariage a lieu hors saison : les prix ont tendance à chuter en hiver devant le manque de candidats.

Faire un crédit : le grand classique


Est-ce que la CAF verse des aides financières pour se marier ? Non, il faut donc aller voir son banquier. Tous les organismes de crédit et les banques offrent des prêts pour un mariage. Ce sont en réalité de simples crédits à la consommation sans justificatifs d’utilisation. Il devient ainsi possible de louer la salle de ses rêves ou d’engager un crooner pour toute la soirée.

prêt mariage

On fait ce que bon nous semble avec l’argent, et le mariage est plutôt une bonne façon de le dépenser, plutôt qu’acheter un écran géant, enfin, sauf si on préfère regarder un bon vieux match de foot.

Les emprunts entre particuliers

Parlons de l’organisme PAP qui a la meilleure presse : Prêt d’Union. En effet, les banques ne sont plus les seules à prêter de l’argent, les particuliers s’y mettent aussi. On peut donc passer par une plateforme qui les regroupent, pour un pacs, un mariage, une naissance, bref pour un besoin d’argent quel qu’il soit. Pour ceux qui ne connaissent pas Prêt d’Union, il s’agit d’une plateforme de crédit collaboratif. Il y a ceux qui veulent faire travailler leur argent et en même temps rendre service à ceux qui en ont besoin, et ces derniers qui empruntent avec des intérêts, comme un crédit classique. Le gros avantage, c’est qu’on ne passe pas par un organisme financier, et donc que c’est un prêt un peu plus « éthique ». Sur le site, on trouve même des informations pour choisir le bon régime matrimonial et des astuces pour faire sponsoriser son mariage.

Faire un prêt personnel

Les crédits à la consommation ne sont pas les meilleurs au niveau du taux, mais ils restent les plus rapides à obtenir, en tout cas jusqu’à une certaine somme. Mais passée l’euphorie du jour J, il faudra rembourser, et il y à fort à parier que ça sera moins drôle. Toutefois, avec ce genre de prêts, le remboursement anticipé est possible. Si vous en avez les moyens rapidement, ce n’est pas une mauvaise idée. Généralement, pour une somme allant jusqu’à 15000 euros, la réponse de principe est ultra rapide, les organismes financiers sachant que ce désir d’emprunter est parfois fugace. L’astuce : souscrire en ligne, cela évite parfois d’avoir des frais de dossier, c’est toujours cela d’économiser sur le coût final de l’opération.

Les aides financières


Si vos parents ne veulent rien savoir, que votre épargne est vide, et que votre banquier fait grise mine, il faut chercher de l’aide ailleurs. Et c’est souvent du côté de son employeur que la situation peut se décanter.

Aide financière CGOS pour le mariage

C’est l’organisme qui gère la solidarité pour tous les gens qui travaillent dans les hôpitaux. Il verse une prestation financière dès qu’un agent est concerné par le mariage. Par contre, cette aide ne fonctionne pas pour le PACS, il y a donc peut-être encore des choses à revoir dans ce dispositif. La somme est forfaitaire, est est de 265 euros, sans conditions de ressources, contrairement à ce qui peut l’être pour d’autres aides du CGOS. N’oubliez pas d’en faire la demande, ça ne tombera pas tout cru dans le bec, et ce 4 mois au plus tard après vous êtes fait passer la bague au doigt.

Le prêt pour mariage de la DGAC et Météo France

Ici, l’action sociale s’adresse à tous les agents de la DGAC, de l’ENAC et de Météo-France. Ce n’est ni un don ni une subvention, mais un prêt, pour un mariage, un PACS ou une naissance, attribué uniquement sous condition de ressource.

D’autres idées pour financer son mariage


Une chose est certaine : si vos moyens financiers sont limités, il va falloir vous montrer malin pour arriver à vos fins et faire de ce jour le plus beau de votre vie.

Le mariage sponsorisé

Se fait offrir le mariage de ses rêves, en tout cas une partie, c’est possible ! Les marques notamment sont prêtes à tout pour se faire connaître, et quoi de mieux qu’un mariage pour cela, la clientèle étant très captive. Comme tout ce qui marche, ce phénomène a vu le jour aux USA. Les marques partenaires vont devenir votre sponsor, le temps de la cérémonie et de la soirée qui va suivre. Mais cela ne les intéressera que si vous avez beaucoup d’invités, ou un site Internet qui a des milliers de vues. Plus les marques vont pouvoir être présentes sur tous vos supports de communication, et plus elle vont apprécier de vous sponsoriser en produits gratuits par exemple : les marques de champagne le font très souvent. Reste que pour les dégoter, cela ne sera pas facile. Il va falloir se montrer convaincant, les commerciaux croulant sous ce genre de demandes. Le mieux reste de contacter des entreprises locales. Une fois le partenariat en place, il faudra assumer le sarcasme de votre belle famille vous traitant de radin, mais le mariage de ses rêves est à ce prix (et les économies aussi !).

Et si la fiscalité vous faisait économiser de l’argent ?


C’est le bon plan fiscalité : en France, les couples à haut revenus ont intérêt à se marier ! Explications : pour les hauts revenus, ce sont de sérieuses économies sur les impôts, à condition que l’un des deux membres du couple gagne beaucoup moins que l’autre. La part supplémentaire permettra de faire descendre le taux d’imposition. Dans certain cas, il est possible de ne plus payer d’impôt du tout, même chose pour les retraités. Toutefois, avec des revenus modestes, mieux vaut continuer à déclarer ses revenus séparément, même avec des enfants en commun. Il est possible de se les « partager » sur sa feuille d’impôt. En question, la prime pour l’emploi, qui sautera si le revenu commun dépasse le plafond. Même chose pour la décote : elle s’appliquera une fois au lieu de 2 (dans le meilleur des cas).

L’avantage n’est donc pas toujours vrai. La fiscalité peut donc se montrer comme un booster de mariage mais aussi comme un frein, car payer plus d’impôts dissuade de dépenser 10000 euros pour régulariser sa vie de couple. Rappelons qu’une fois marié, la déclaration est commune, et avec des revenus inégaux, c’est un vrai plus. Mais pour un couple sur 5, il n’y a rien a gagner (hormis l’amour et la fidélité éternelle). Mais quoi qu’il en soit, la fiscalité de ne pas vous empêcher d’épouser l’élu de votre coeur, ces considérations bassement matérielles gâchant le romantisme de la chose.

Amour toujours. Alliance. Sincérité. Fidélité. Vie commune. Pour le meilleur ou pour le pire. Autant de mots qui rendent la chose belle. Mais les futurs époux ne doivent pas perdre de vu l’aspect économique de la chose, et ses répercussions sur leur budget. Reste que quand on s’aime, tout est possible. A vous de savoir convoler en justes noces sans vous ruiner !