Crédit d’Impôt Développement Durable 2014

crédit d'impôt

Est-ce toujours rentable de se lancer dans des travaux d’économie d’énergie dans son logement, quand on est propriétaire ? En effet, si l’on excepte le côté « nature » de la démarche, ses travaux avaient le principal avantage de bénéficier d’aides fiscales conséquentes, permettant de réaliser d’importants travaux dans son logement à moindre coût. Alors, quid du CIDD en 2016 ?




 

Le crédit d’impôt pour le développement durable n’est pas terminé


Et çà, c’est une vraie bonne nouvelle, pour les propriétaires qui ont encore envie de faire un geste pour la nature et pour leur portefeuille en réalisant de grosses économies d’énergies suite aux travaux à réaliser dans leur logement. En effet, suite à la chasse aux niches fiscales, le gouvernement avant émis l’idée de remettre en question le CIDD. Mais il vient d’être prolongé jusqu’en 2015 ! Hip hip hip…

Pourquoi ce crédit d’impôt

Pour permettre aux propriétaires de faire des travaux dans leur appartement ou dans leur maison : isolation, chauffages économiques, bref, tout ce qui contribue au développement durable. Le crédit d’impôt va concerner les achats, servant à réaliser ces gros travaux, qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation (pour ne citer qu’elles), mais aussi la pose de ces équipements.

Attention : pour chaque poste travaux, il y a des caractéristiques techniques précises à respecter.




 

Les bénéficiaires du CIDD


Il faut habiter en France (le logement doit y être situé), et peut importe que l’on soit propriétaire ou locataire. De plus, le logement ne doit pas être « tout récent » et doit exister depuis au moins 2 ans.

Montant du crédit d’impôt


Pour la base du calcul, il faut prendre le prix d’achat toute taxe comprise. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a pas qu’un seul taux pour le remboursement, mais que celui-ci va dépendre de la nature des travaux réalisés. D’une façon générale, on peut dire que le taux est variable, entre 10 et 32%.

Petite astuce : il est possible de voir son crédit d’impôt majoré, en cas de travaux multiples, réalisés parmi ceux qui sont admissibles, comme l’isolation thermique et l’acquisition d’une chaudière de développement durable. Toutefois, comme toutes les bonnes choses ont une fin, le crédit d’impôt à ses limites : 8000 pour un célibataire, et 16000 pour un couple (les enfants permettant d’obtenir une majoration de 400 euros par personne).

  • Attention
    Attention

Lors de sa déclaration d’impôts, il faudra justifier les dépenses qui ont été effectuées,

à l’aide des factures. Ensuite, il faudra remplir un document annexe à sa déclaration,

regroupant les dépenses pour le développement durable.




 

Et pour ceux qui ne sont pas imposables ?


La règle avec le crédit d’impôt, c’est que tout le monde doit pouvoir en bénéficier. Donc un non imposable doit aussi pouvoir en récolter les fruits. Moralité : si on ne paye pas d’impôts, on est quand même remboursé.

Pour aller plus loin dans les crédits travaux possibles, nous conseillons la lecture de l’article consacré aux subventions de l’ANAH.