Compte à Découvert: Que Faire?

Si vous êtes à découvert depuis un certain temps, cela engendre forcément des problèmes et des questions. D’abord, est-ce grave ? Rassurez-vous, il n’y a pas mort d’homme. Mais des risques existent. Quels sont-ils ?

Ensuite, il va vous falloir en finir avec cette situation jamais agréable. Comment sortir d’un gros découvert bancaire ?

  • En remontant le découvert et en passant positif
  • En limitant les frais ou en les faisant annuler
  • En changeant ses habitudes
  • En changeant de banque ?

Quels sont les risques ?


C’est souvent en milieu de mois que les problèmes arrivent, et il faut tenir quelques jours. Le problème, c’est quand ça se répète constamment, car le découvert est encadré par la loi. Deux cas bien différents :

  1. L’autorisation de découvert (autorisé mais qui ne doit pas dépasser 15 jours)
  2. Le dépassement de l’autorisation (c’est là que les soucis commencent…)

Les conséquences pour vous :

  1. Des agios dans le meilleur des cas
  2. Le rejet de vos chèques, prélèvement et l’impossibilité de payer par CB dans le pire des cas. Et ces rejets, ce sont encore des frais supplémentaires, bien plus élevés, d’où la nécessite de suivre vos comptes au jour le jour.

NOS ARTICLES POUR VOUS AIDER A TROUVER UNE SOLUTION RAPIDE :

Le montant des frais


Les agios

Les banques ont la main lourde quand il s’agit de faire payer la facilité de caisse ou un découvert non autorisé. En la matière, pas de règles : c’est la banque qui fixe son taux d’intérêts. Autant dire qu’il n’est jamais loin du taux d’usure (15%).

Exemple d’une personne en découvert « chronique » : ce qu’elle va payer dans l’année

Si vous sentez que vous risquez d’être en surendettement, vous pouvez contacter l’association CRESUS en France, ou le CREDAL en Belgique.

La commission d’intervention

Et on continu dans ce qu’il faut payer à sa banque pour rétablir la situation.

  • A chaque paiement refusé à découvert, c’est 8 euros (heureusement que la loi a fixé ce plafond) avec un montant maximum de 80 euros par mois.
  • Pour un virement rejeté : 20 euros par intervention.

Faire des chèques sans provisions : le coup de bambou

C’est la pire chose que vous puissiez faire. Mon conseil : si vous êtes à découvert, mettez votre chéquier sous clé, ça vous évitera de faire des bêtises qui vont encore plus vous enfoncer.

Le cout d’un chèque sans provision (pas assez d’argent sur le compte)

  • de 50 euros : 30 euros
  • + de 50 euros : 50 euros

Ca peut monter très vite. D’autant plus que vous avez 2 mois pour régulariser, sinon vous allez être fiché Banque de France, et vous ne pourrez pas faire de crédit pendant 5 ans. (à consulter : le prêt pour interdit bancaire).

Attention au surendettement : tout savoir sur la procédure de rétablissement personnel et comment savoir si vous êtes fiché Banque de France.

Comment remonter un petit découvert de 1000 ou 2000 euros ?


Même pauvre, il faut essayer de s’en sortir. Laissez courir un découvert mois après moi, même en comblant de temps en temps coûte très cher. Faites l’addition sur 1 an, vous verrez. Sauf que dans la vie, il y a constamment des occasions de se servir d’un découvert autorisé, surtout quand on a un petit salaire.

Ce que vous pouvez faire : si vous travaillez, pourquoi ne pas demander une avance sur salaire à votre patron ? Au moins, vous ne paierez pas d’intérêts.

Des idées pour combler votre découvert :

  1. Revoir votre budget et limiter toutes les dépenses qui ne sont pas obligatoires
  2. Renégocier vos prélèvements en changeant de société (assurances, Internet, téléphone, mutuelle, électricité…). Changer d’opérateur peut parfois faire faire de sacrées économies.
  3. Si vous avez de l’épargne, comparez ce qu’elle vous rapporte avec ce que vous coûte votre découvert. Il peut être bon de rapatrier l’argent sur votre compte courant.
  4. Rembourser en plusieurs fois : à négocier avec votre banquier.

Faire un crédit : la fausse bonne idée ?

QUELQUES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

  1. Le prêt entre particuliers : fonctionnement
  2. Le rachat de crédit
  3. Un prêt pour petits revenus

Mes astuces pour éviter les frais

Sans aller jusqu’à vivre sans banque, il y a quand même des moyens de limiter la casse.

Commencez par intégrer le fait que cela n’est pas banal, comme les banques veulent nous le faire croire. Devoir de l’argent coûter cher, toujours., plusieurs centaines d’euros par an.

  • Faire un découvert, c’est avoir un crédit à la consommation.
  • Avoir une autorisation de découvert ne vous rend pas service, mais à la banque, oui !
  • Un découvert doit être exceptionnel, et non récurrent, surtout quand on gagne le SMIC ou un peu plus !

Vous devez vous fixer une limite à ne pas dépasser, quitte à faire des sacrifices et à vous privez pendant quelques jours, ça vous évitera de vous taper la honte quand votre CB ne passera plus chez les commerçants.

Exemple d’un logiciel pour suivre votre budget : Winancial. Il est important de savoir combien il vous reste à dépenser.

Ce que vous pouvez faire :

  • Faites jouer la concurrence et aller voir les frais des autres banques. Peut-être qu’il serait tant de changer d’établissement bancaire.
  • Remboursez le plus vite possible l’argent que vous devez : je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire.
  • Réduisez vos dépenses.
  • Ne mettez pas trop d’argent de côté si vous n’en n’avez pas vraiment les moyens. Une épargne excessive peut déséquilibrer votre budget.
  • Empruntez à vos proches plutôt qu’à votre banque si vous avez cette possibilité.
  • Ne tardez pas à aller voir votre conseiller pour trouver des solutions avant que les agios ne pleuvent en cascade.
  • Suivez votre budget au quotidien. C’est la seule façon de maitrisez vos dépenses si vous êtes plutôt du genre à vous lâcher sur un coup de tête (attention aux périodes de soldes, surtout que maintenant elles sont toute l’année !!).
  • Regardez vos comptes : on ne sait jamais, vous avez peut-être été victime d’une escroquerie ou d’une arnaque à la carte bancaire.
  • Certaines banques factures les retraits dans les distributeurs qui sont hors de son réseau : vous pouvez facilement les éviter en retirant aux bons guichets.

Comment ne pas être à découvert tous les mois ?

Pensez à l’épargne de précaution. C’est une somme que vous vous mettez de côté tous les mois, afin de pouvoir taper dedans quand le besoin va s’en faire sentir. Economiser quelques dizaines d’euros par mois sera indolore mais vous rendra bien service le moment venu.

Un conseil d’ami :

Choisissez de payer d’avance, et non une carte bleue à débit différé, qui vous débite toutes vos dépenses à la fin du mois. C’est très difficile de suivre son budget dans ces conditions, et la facilité de caisse ne vous facilitera pas la vie, loin de là, à moins d’avoir un tableau Excel sur votre ordinateur pour suivre vos dépenses tous les jours.

Peut-on changer de banque avec un découvert ?


Si vous avez l’impression de payer trop de frais, vous pouvez toujours aller voir ailleurs, rien ne vous en empêche, sauf peut être votre découvert. Je m’explique :

Avant de quitter votre banque, il faudra combler l’argent qui vous a été prêté alors qu’il n’est pas à vous. Votre banque ne pourra pas fermer votre compte sans cela. Vous allez devoir renflouer, ce qui parait normal quand même.

Les étapes pour changer de banque :

ATTENTION : un découvert étant un crédit, la banque peut décider de vous inscrire sur le fichier FICP, celui des incidents de remboursement. Quand peut-elle le faire ? A partir d’une dette de 500 euros sur plus de 60 jours.

BON A SAVOIR : cela ne vous empêche pas d’ouvrir un compte ailleurs pendant ce temps là, mais la clôture de l’autre compte, si c’est votre souhait, ne pourra pas intervenir avant.

En définitive, vous l’avez compris : le découvert est votre ennemi, et sous ses airs de « je ne suis pas dangereux pour votre portefeuille », il peut vous faire beaucoup de mal. A utiliser avec parcimonie donc.


Vous rencontrez des difficultés financières ? Pensez aussi aux aides de la CAF, elles permettent souvent de pouvoir respirer le temps que votre situation s’améliore :

Pour partir en vacances : avec les bons vacances CAF

Les prêts sociaux : pour se meubler, se loger et changer de véhicule

L’allocation de parent isolé : si vous êtes seul à élever vos enfants